AFGHANISTAN

Deux employés afghans de l'ONU tués dans un attentat suicide

Deux employés afghans de l'ONU ont été tués dans un attentat visant un véhicule des Nations unies, dans le sud de l'Afghanistan. Six enfants ont été tués la même journée par un engin explosif trouvé sur une route du district d'Andar.

Publicité

Deux médecins afghans et leur chauffeur employés par l'ONU pour lutter contre la poliomyélite en Afghanistan ont été tués dimanche par les talibans dans un attentat suicide, selon l'ONU.

Et au moins six enfants ont été tués par un engin explosif trouvé sur une route, selon les autorités.

Une dizaine d'autres enfants ont été blessés, certains grièvement, selon Abdul Rahim Daisi Wal, responsable du district d'Andar, dans la province centrale de Ghazni.

La Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) a affirmé avoir traité huit enfants blessés, dont un est mort en cours de transfert à l'hôpital. L'origine de l'explosion n'était pas connue, mais l'Isaf a estimé qu'il pouvait s'agir d'une munition abandonnée.

Par ailleurs, sept policiers ont été tués et deux autres enlevés par les talibans dans le centre du pays, et un soldat britannique est mort dans une explosion dans le sud, ont indiqué respectivement dimanche les autorités afghanes et le ministère britannique de la Défense.

L'attentat suicide, commis dans le sud-est du pays, près de la frontière pakistanaise, visait un véhicule de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une agence de l'ONU.

"Ce matin, aux environs de 09h40, un convoi de véhicules de l'ONU à Spin Boldak a été touché par un véhicule piégé dans un attentat suicide. Trois personnes dans le convoi ont été tuées", selon l'OMS et la mission de l'ONU en Afghanistan (UNAMA).

"Les personnes tuées dans le convoi sont un chauffeur de l'UNAMA, et deux médecins employés par l'Organisation mondiale de la santé pour combattre la poliomyélite en Afghanistan", précise le communiqué.

L'attentat, près d'un marché, qui a également fait 15 à 17 blessés parmi les passants, a été revendiqué par les talibans.

"Nous savions que c'était un véhicule de l'ONU. On les avait prévenus plusieurs fois par le passé qu'ils ne devaient pas mettre leurs véhicules au service des Américains (...) mais ils ne nous ont pas écoutés", a affirmé Qari Yousuf Ahmadiet, un porte-parole des talibans.

Un kamikaze a précipité sa voiture piégée contre un véhicule 4x4, clairement identifié comme appartenant à l'ONU, selon Mutiullah Khan Qatah, le chef de la police de Kandahar, principale ville de la région.

L'attentat intervient alors que la situation sécuritaire se dégrade.

Des organisations non-gouvernementales (ONG) ont lancé un cri d'alarme en août, affirmant que l'emprise de la violence réduisait de plus en plus les zones où elles pouvaient travailler.

Quelque 24 employés d'ONG ont été tués par des insurgés cette année, dont trois femmes de nationalité canadienne et américaine travaillant pour l'International Rescue Committee (IRC), abattues avec leur chauffeur près de Kaboul le mois dernier.

Dimanche, dans la province orientale de Khost, un interprète afghan travaillant pour les forces américaines a été tué à son domicile, selon la police.

Samedi, lors d'un accrochage entre des talibans et des policiers dans le centre du pays, quatre policiers sont morts et deux ont été enlevés, selon Ismail Jahangir, porte-parole du gouverneur de la province de Ghazni.

"Hier après-midi (samedi), les talibans ont attaqué le poste de police du district de Zana Khan dans la province de Ghazni. Quatre policiers ont été tués dans les combats et les attaquants ont emmené deux policiers avec eux", a-t-il déclaré dans la matinée.

Le bilan des policiers tués est passé à sept dimanche soir après le décès de trois blessés.

"Nous avons attaqué le district et tué six policiers. Nous avons enlevé deux policiers", avait affirmé pour sa part un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid.

A Londres, le ministère de la Défense a annoncé la mort samedi d'un soldat britannique --le troisième en une semaine-- ce qui porte à 120 le bilan des pertes des forces britanniques depuis le début de l'intervention en Afghanistan en 2001.

Plus de 205 soldats de la coalition internationale sont morts en Afghanistan cette année.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine