NIGERIA

Les rebelles du Mend veulent une "guerre du pétrole"

Le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), principal groupe armé de la zone pétrolière du sud du Nigeria, a promis de mener une "guerre du pétrole" et demande aux compagnies pétrolières d'évacuer tout leur personnel.

Publicité

Le principal groupe armé de la zone pétrolière du sud du Nigeria affirme avoir lancé dimanche à l'aube une "guerre du pétrole" suite à des attaques "non provoquées" et menace tous les navires pétroliers et gaziers qui s'approcheront du Delta du Niger.

"Suite à un précédent avertissement contre toute attaque de nos positions, le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend) a déclenché une guerre du pétrole après les attaques aériennes et maritimes non provoquées du 13 septembre par les forces armées nigérianes", indique le Mend dans un courriel.

Le Mend demande une nouvelle fois aux compagnies étrangères d'évacuer leurs personnels de la région "car notre objectif n'est pas de prendre des otages mais de détruire les installations" de ces sociétés.

"Vers 01HOO du matin ce dimanche, l'opération Ouragan Barbarossa a commencé avec des combattants lourdement armés à nord d'embarcations parties de différentes bases du Mend dans le delta du Niger", poursuit le mouvement armé qui affirme avoir détruit ou endommagé des installations pétrolières et avoir tué 22 soldats.

Aucune confirmation de ces affirmations n'était disponible dimanche midi de source indépendante ou militaire.

Le Mend ajoute également qu'il va s'en prendre aux navires pétroliers et gaziers étrangers qui s'approcheront des côtes du delta et leur conseille "de mouiller en haute mer ou de changer de cap", sous peine d'attaques.

Le groupe armé affirme qu'il va continuer ses opérations "jusqu'à ce que le gouvernement comprenne que la solution pour apporter la paix dans le delta du Niger passe par la justice, le respect et le dialogue".
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine