UKRAINE

La coalition gouvernementale de Timochenko a éclaté

Faute d'accord entre le Premier ministre pro-occidental Ioulia Timochenko et le parti du président ukrainien Victor Iouchtchenko, la coalition gouvernementale a été dissoute. La guerre russo-géorgienne avait exacerbé les tensions.

Publicité

La coalition pro-occidentale au pouvoir en Ukraine a éclaté, plongeant cette ex-république soviétique dans une nouvelle tourmente politique, a annoncé mardi le président du Parlement, Arseni Iatseniouk.

"Je déclare officiellement la fin de la coalition des forces démocratiques", a-t-il dit devant les députés.

Cette annonce scelle le divorce politique entre le parti du président Viktor Iouchtchenko et le bloc du Premier ministre Ioulia Timochenko.

Aux termes de l'accord de coalition, Mme Timochenko va devoir présenter sa  démission et exercer ses fonctions par intérim jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement.

Les conflits permanents entre le président Iouchtchenko et son Premier ministre, très probables rivaux à la prochaine présidentielle attendue fin 2009 ou début 2010, se sont exacerbés lors de la guerre russo-géorgienne en août.

M. Iouchtchenko s'est alors rangé du côté géorgien et Mme Timochenko a évité toute critique ouverte à l'adresse de Moscou, ce qui lui a valu d'être accusée par la présidence de "haute trahison" au profit du Kremlin.

Début septembre, le bloc Timochenko a adopté lors de votes conjoints avec l'opposition pro-russe une série de lois réduisant les pouvoirs du chef de l'Etat. En réponse, le parti présidentiel a annoncé son retrait de la coalition qu'il formait avec le bloc Timochenko.

Le divorce consommé, deux scénarios apparaissent comme les plus probables : une alliance entre Mme Timochenko et les pro-russes (Parti des régions, PR) ou de nouvelles élections, après déjà des législatives anticipées en septembre 2007.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine