PIRATERIE

Libération des deux Français otages de pirates somaliens

Les deux Français, retenus en otages par des pirates depuis le 2 septembre, ont été libérés sains et saufs à l'issue d'une intervention de l'armée française. Un pirate a été tué et six autres faits prisonniers pendant l'opération.

Publicité

Le couple de Français retenus en otages depuis le 2 septembre par des pirates somaliens a été libéré sain et sauf à l'issue d'une intervention de l'armée française au cours de laquelle un pirate a été tué, a annoncé l'Elysée dans la nuit de lundi à mardi.

"Un pirate a été tué et six autres faits prisonniers" au cours de cette opération ordonnée par le président Nicolas Sarkozy lundi soir à 21h00, précise la présidence dans un communiqué.

"Le président de la République se réjouit du succès de cette opération" et a adressé ses "chaleureuses félicitations aux militaires qui ont mené à bien cette opération".

Nicolas Sarkozy fera une déclaration sur cette affaire lundi matin à 10h00 dans la salle de presse de l'Elysée.

Selon les dernières informations obtenues par l'AFP auprès d'un haut responsable du Puntland (nord-est de la Somalie), Bile Mohamoud Qabowsade, le voilier de 16 mètres des deux Français était ancré près du village de Bargal, dans le nord de la région semi-autonome du Puntland.

Les deux otages libérés, Jean-Yves Delanne et son épouse Bernadette, sont deux passionnés de voile qui vivent à Tahiti depuis de nombreuses années. Au moment de leur enlèvement, ils convoyaient le voilier d'Australie jusqu'à La Rochelle (Charente-Maritime), où le bateau devait être vendu.

Les pirates somaliens, qui ont arraisonné le voilier le 2 septembre dans le Golfe d'Aden, réclamaient le versement d'une rançon et la libération des Somaliens capturés lors d'une opération française en avril.

Un commando des forces spéciales françaises était en effet déjà intervenu en territoire somalien le 11 avril, peu après la libération des trente membres d'équipage du voilier de luxe Le Ponant, et avait capturé six hommes qui sont depuis en détention dans la région parisienne.

Les eaux somaliennes sont considérées comme les plus dangereuses du monde. Selon le Bureau maritime international (BMI), pas moins de 24 attaques de piraterie ont eu lieu au large des côtes de ce pays au cours du premier semestre 2008.

Les navires sont souvent retenus pendant plusieurs semaines et sont généralement relâchés après le paiement de rançons importantes payées par les gouvernements ou les propriétaires des navires.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine