CULTURE

Marseille, capitale européenne de la culture 2013

Marseille a été choisie comme capitale européenne de la culture 2013, a annoncé le président de la candidature de la ville, Jacques Pfister. La cité phocéenne était en concurrence avec Bordeaux, Lyon et Toulouse.

Publicité

Marseille qui vient de se voir décerner le titre de capitale européenne de la culture 2013, a défendu ses racines méditerranéennes et sa position à la confluence de l'Europe et du Sud.

"Aujourd'hui les grandes questions culturelles qui se posent à l'Europe sont des questions très méditerranéennes", explique le directeur de la candidature marseillaise Bernard Latarjet, citant pêle-mêle l'émigration, les conflits entre les cultures, entre les religions, les rapports hommes-femmes, l'avenir des ressources naturelles.

"Par rapport à ces questions conflictuelles, Marseille était plus que les autres candidatures sur la ligne de front. Elle l'est depuis 4.000 ans mais elle l'est de façon très contemporaine", poursuit M. Latarjet selon lequel le jury européen a sans doute voulu récompenser "la ville la plus cosmopolite, la plus interculturelle", avec "une expérience de l'intégration par la culture que n'ont pas d'autres villes".

La cité phocéenne a aussi su mettre en avant qu'elle avait davantage besoin de ce label de capitale culturelle que ses concurrentes.

"Elle est engagée depuis plusieurs années dans un très gros effort de régénération urbaine, de développement économique mais elle est encore une ville pauvre. Elle a besoin d'être soutenue pour continuer cet effort", résume M. Latarjet.

Selon lui, "le gros effort" concédé par la ville ces dernières années "pour placer la culture au centre de sa stratégie de développement économique et sa rénovation urbaine" méritait d'être encouragé.

Marseille et sa communauté urbaine, épaulée par les intercommunalités d'Aix-en-Provence, Arles, Salon-de-Provence, Martigues, Aubagne et Toulon, soit au total 2,2 millions d'habitants, a préparé 74 projets d'expositions, de spectacles, de commandes artistiques, de colloques et d'ateliers, pour un budget de 98 millions d'euros.

Alors que 2013 verra la célébration du centième anniversaire de la naissance d'Albert Camus, l'une des onze expositions prévues dans le cadre du projet, intitulée "Camus et la Méditerranée", sera consacrée aux valeurs humanistes qu'il défendait.

"Il y aura des spectacles de danse, des spectacles musicaux, populaires, du théâtre, de l'opéra", énumère encore M. Latarjet et notamment un opéra inédit d'après une pièce d'Albert Camus, sans doute "Les Justes".

Marseille prépare aussi la création de deux nouveaux festivals européens, "annuels et définitifs": "Via Marseille" sur la création artistique dans l'espace public et "InterMed" sur la création contemporaine méditerranéenne.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine