AUTOMOBILE - ÉTATS-UNIS

La Volt au secours de General Motors

À l'occasion de son centième anniversaire, la vieille dame de Detroit préfère se tourner vers l'avenir plutôt que d'évoquer un bilan économique fragile en présentant, ce mardi, la Volt, la voiture électrique qui doit "sauver" le groupe.

Publicité

Lire aussi : "General Motors, un centenaire en proie au doute"
 

General Motors (GM) fête ses cent ans, mais plutôt que de revenir sur son glorieux passé, la direction préfère jouer la carte de l’avenir en présentant, ce mardi à Detroit, la Volt, la voiture électrique qui doit "sauver" un groupe en proie aux pires difficultés (le constructeur américain voit ses parts de marché s'effondrer et a enregistré 70 milliards de dollars de perte en trois ans).

 

Après avoir manqué, entre autres, le train des hybrides, GM tente le saut technologique en promettant une voiture propulsée par un ensemble de batteries lithium-ion rechargeables sur secteur (la technologie utilisée dans les ordinateurs portables, par exemple). L’objectif étant que l’automobile puisse bénéficier d’une autonomie de 68 kilomètres. Au-delà, un petit moteur à essence se met en route pour recharger les batteries.

 

La voiture devrait arriver sur le marché à la fin 2010, mais les dirigeants de GM reconnaissent qu'on est encore loin de la phase de production. Le design présenté aujourd'hui est très différent du "concept-car" qui avait été dévoilé en avril dernier. Au final, la Volt qui sortira des usines sera une compacte très classique qui a dû s’adapter à la nécessité de loger la grosse batterie de 200 kg.

 

Une voiture économique ?

 

Mais c'est surtout du côté de la technologie lithium-ion que les ingénieurs de Detroit tâtonnent encore. Les batteries, dont la durée de vie réelle reste inconnue, font actuellement l’objet de tests qui permettraient de savoir si elles peuvent tenir dix ans (ou 255 000 km). Seulement voilà, tout porte à croire que ces essais ne s’achèveront pas avant mars 2010, soit quelques mois seulement avant la date de lancement de la Volt.

 

Les batteries devant être accompagnées d'un système sophistiqué de refroidissement (en raison de leur propension à la surchauffe), la Volt ne sera probablement pas une voiture économique. Si GM n’a toujours pas annoncé de prix officiel, certaines sources évoquent un montant de 40 000 dollars, soit une somme nettement plus élevée que les hybrides déjà sur le marché.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine