ÉTATS-UNIS - PÉTROLE

La Chambre des représentants autorise les forages offshore

Face aux prix élevés du pétrole, la Chambre des représentants américaine a voté un nouveau plan énergétique autorisant des forages pétroliers offshore, interdits depuis plus de 26 ans aux États-Unis.

Publicité

La Chambre des représentants américaine vient d'autoriser des forages pétroliers offshore interdits depuis plus de 26 ans aux Etats-Unis en votant mardi un nouveau plan énergétique destiné à faire face aux prix élevés du pétrole.

Le nouveau projet de loi présenté par la majorité démocrate a été approuvé par 236 votes contre 189. Il autorisera les forages en mer au large d'une partie des côtes américaines à une distance de 50 à 100 miles (80 à 160 km) ce qui était exclu jusqu'à présent en raison d'un moratoire.

Instauré en 1981, ce moratoire qui interdisait l'exploration et les forages sur virtuellement toutes les côtes Atlantique et Pacifique et une partie du Golfe du Mexique, a été levé par le président George W. Bush en juillet.

La Maison Blanche ayant levé l'interdiction, c'était à la Chambre des représentants de se prononcer sur le texte.

Le Sénat devra ensuite en faire de même en examinant le texte, vraisemblablement d'ici à la semaine prochaine. Mais le projet ne pourra passer que s'il atteint le chiffre de 60 sénateurs sur 100, ce qui est improbable étant donné le peu de soutien des républicains.

Selon le texte du projet de loi, il s'agit de réduire "la dépendance des Etats-Unis envers le pétrole à travers des technologies de combustibles renouvelables et propres, tout en construisant un pont vers l'avenir à travers un accès élargi aux réserves fédérales naturelles de pétrole et de gaz".

Les débats ont duré toute la journée et une partie de la soirée mardi.

L'opposition républicaine a critiqué le projet démocrate, notamment car il ne permet pas, selon elle, le développement de l'énergie nucléaire.

"Personne n'a lu ce projet de loi", a dit John Boehner, le leader de l'opposition républicaine à la Chambre, en affirmant qu'il n'a eu connaissance du projet que lundi soir tardivement. "Les républicains de la Chambre qui représentent 48% des Américains, n'ont pas la possibilité de proposer une alternative. Nous n'avons pas la possibilité d'offrir le plan énergétique américain que nous réclamons depuis trois mois", a-t-il ajouté.

La question des nouveaux forages offshore a été évoquée au cours de la campagne présidentielle par le camp républicain, qui en a fait une des mesures phare pour faire baisser les prix de l'essence à la pompe.

Toutefois, les experts assurent que les nouveaux forages ne pourront pas produire d'effets réels sur les prix des carburants avant 10 à 15 ans.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine