ANGOLA - LÉGISLATIVES

Large victoire du MPLA, le parti au pouvoir

Le parti au pouvoir en Angola, le MPLA, a largement remporté les élections législatives du 5 septembre, premières élections depuis 2002, avec 81,64% des voix, soit un total de 191 députés sur 220.

Publicité

Le parti au pouvoir en Angola, le MPLA, a largement remporté les élections législatives du 5 septembre avec 81,64% des voix, soit un total de 191 députés sur 220, selon les résultats définitifs annoncés mardi par la Commission nationale électorale (CNE).

Son principal opposant, l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), a obtenu 10,39% des suffrages, a annoncé le président de la CNE, Caetano de Sousa.

L'ancienne rébellion a 16 députés contre 70 auparavant et le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), au pouvoir depuis 33 ans, a obtenu 62 sièges de plus à l'assemblée.

Le taux de participation s'est élevé à 87%, a précisé le président de la commission.

L'Angola a organisé le 5 septembre les premières élections depuis la fin d'une guerre civile de 27 ans en 2002. Les seules élections organisées auparavant avaient eu lieu en 1992, à la faveur d'une trêve entre le MPLA et l'Unita.

A l'époque, le leader de la rébellion Jonas Savimbi avait rejeté sa défaite et repris les armes. Seule sa mort en 2002 avait mis un terme définitif au conflit, qui a fait au moins un demi million de morts.

L'Unita, très largement devancée par le MPLA dans ses anciens fiefs du centre du pays à Bié, Huambo et Benguela, a cette fois reconnu sa déroute sans attendre les résultats définitifs mais a contesté le déroulement du scrutin devant la Cour constitutionnelle, qui a rejeté cette demande.

La CNE avait convoqué une nouvelle journée de scrutin le 6 septembre dans 320 bureaux de vote de la capitale, afin de donner une nouvelle chance à ceux qui n'avaient pu voter la veille en raison des retards et du manque d'organisation.

Elle avait dès le 7 septembre annoncé la victoire du parti du président José Eduardo dos Santos, 66 ans dont 29 au pouvoir, avec 81,65% des voix, selon des résultats portant sur la moitié des bulletins dépouillés.

Pendant la campagne, le MPLA a mobilisé d'importantes ressources et a éclipsé les 13 autres formations politiques, notamment dans les médias qui ont consacré une couverture quotidienne aux activités du président. L'Unita l'avait accusé de puiser dans les caisses de l'Etat pour financer cette campagne.

Une élection présidentielle est prévue en 2009 dans ce pays pétrolier, où deux tiers des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté. L'Angola, riche en diamants, dispute au Nigeria la place de premier producteur de pétrole du continent et a enregistré en 2008 une croissance de plus de 20%.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine