CULTURE

De l'Écosse à la Grèce, six sites à découvrir

Du château de Braemar en Écosse au Parlement européen à Bruxelles en passant par le musée de l'Acropole d'Athènes, voici un choix de sites qui ouvrent exceptionnellement leurs portes ce week-end pour les Journées du patrimoine.

Publicité

Cette année, le thème est: "Patrimoine et création". En Europe, voici un panel de sites ouverts à titre exceptionnel dans différentes villes les 20 et 21 septembre ; et en France, parmi les 15000 sites, une sélection de monuments que le public peut visiter pour la première fois en France.


 

    
Crédit photo : A. de Ville de Goyet, Direction des Monuments et des Sites.


Les Bains de Bruxelles (Belgique). Difficile de passer à côté de son style "paquebot".  L’architecte Maurice Van Nieuwenhuyse voulait en fait imiter les bains de la Sauvenière de Liège. Le bâtiment, crée en 1949, comporte cinq niveaux avec deux bassins surperposés, l'un au premier, l'autre au troisième. L'idée était d'accueillir une population qui ne disposait pas de sanitaires à domicile. A noter l'infrastructure moderne dans un décor Art Déco.

Ouvert samedi et dimanche, de 10h à 16h30. Visites guidées en continu. Rens.: 00 32 22 19 33 45.




    
Crédit photo : A. de Ville de Goyet, Direction des Monuments et des Sites.


Le Parlement européen, Bruxelles (Belgique). A l'origine, ce devait être un centre international de congrès... L’immense bâtisse de verre se dresse à l’arrière de la gare du Luxembourg, qui semble bien petite. Des extensions du Parlement européen sont en construction.

Ouvert samedi et dimanche de 10h à 18h. Accès uniquement par visites guidées. Rens.: 00 32 22 84 21 11.




    
Crédit photo : D.R.


Le château de Braemar, Ecosse (Royaume-Uni).
La première tour fut construite en 1628 par John Erskine, septième comte de Mar, pour remplacer le château de Kindrochit, plus ancien. Le château appartient depuis près de trois siècles au clan des Farquharsons. On y retrouve des meubles d'époque, une cuisine de style victorien ou encore une horloge datant du XVIIIe siècle.    

Ouvert samedi de 10h à 18h. Rens.: 00 13 39 74 16 00.


 

 




    
Crédit photo : D.R.


Musée mémorial de l'exil de la Jonquera (Catalogne - Espagne).  La visite du musée de l’exil en Espagne est le point de départ de l'animation, qui vous emmène pour une marche en montagne sur un des chemins de l’exode des républicains espagnols en février 1939, jusqu'à Las Illas de l’autre coté de la frontière.

Dimanche à 9h30 au musée. Rens.: 00 34 972 556 533.




    
Crédit photo : D.R.


La Tour Blanche de Thessalonique (Grèce). Elle est souvent considérée comme le symbole de la ville, la deuxième du pays. La Tour domine le front de mer de la ville depuis le XVe siècle avec une vue panoramique sur le port. Elle a servi de caserne avant d'être utilisée comme prison. Plus aussi blanche que par le passé, la Tour a pourtant conservé ce nom. Aujourd'hui devenue un musée, elle a rouvert le 5 septembre, et présente les évolutions de la ville, qui a été l'un des grands centres urbains des empires byzantin et ottoman au long de ses 2300 ans d'existence.

 

Ouvert samedi et dimanche. Rens.: 00 30 231 026 78 32.






 
Crédit photo : D.R.


Le musée de l'Acropole, Athènes (Grèce). L'édifice conçu par le franco-suisse Bernard Tschumi n'est pas tout à fait finalisé. Il doit ouvrir ses portes dès la semaine prochaine, et exposer des chef-d'œuvres antiques récupérés à l'étranger par la Grèce et l'Italie, pour marquer la détermination d'Athènes à lutter contre le pillage d'antiquités. Seule la partie de l'exposition sera ouverte.

 

Ouvert samedi. Rens.: 00 30 210 323 66 65.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine