CHINE - ALIMENTATION

22 personnes arrêtées dans l'affaire du lait frelaté

Selon une agence de presse chinoise, 22 personnes ont été arrêtées par la police après la mort de trois enfants au moins, empoisonnés par du lait contaminé à la mélanine. En tout, près de 6 250 bébés seraient malades.

Publicité

Lire aussi sur le site des Observateurs : "Scandale du lait contaminé, les internautes mènent l'enquête"

 

 

Le groupe de produits laitiers suédo-danois Arla Foods a annoncé mercredi le rappel de produits à base de lait en poudre fabriqués par un partenaire chinois, suite à des tests révélant une contamination à la mélamine.

"La joint-venture chinoise d'Arla Foods, Mengniu Dairy, est l'un des groupes chinois de produits laitiers dont certains produits ont présenté des traces de mélamine lors de tests", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Les produits en question seront rappelés et la production à l'usine de lait en poudre Mengniu Arla (à Hohhot, en Mongolie intérieure, région du nord de la Chine) sera interrompue jusqu'à nouvel ordre", a-t-il ajouté.

Le titre Mengniu Dairy a été suspendu à la Bourse de Hong Kong mercredi.

Plus de 6.000 enfants sont tombés malades et trois sont morts en Chine après avoir consommé du lait maternisé contaminé à la mélamine, une substance chimique normalement utilisée dans la fabrication du plastique et de la colle, a déclaré mercredi le ministre chinois de la Santé, Chen Zhu.

Parmi les 1.327 enfants encore hospitalisés, 158 souffrent de "graves défaillances rénales", a ajouté Chen Zhu lors d'une conférence de presse.

"Trois des 28 produits de Mengniu testés ont présenté des traces de mélamine", a expliqué Arla Foods, précisant que les trois produits en question avaient été fabriqués en janvier dernier.

"Cette situation est profondément regrettable et triste pour toutes les familles qui ont besoin de lait de bonne qualité pour leurs enfants en bas âge", a souligné Peder Tuborgh, PDG d'Arla Foods, cité dans le communiqué.

Mengniu n'a pas recensé de cas de personnes qui seraient tombées malades après avoir consommé ses produits, a déclaré Arla, ajoutant que les agriculteurs continueront à être payés pour leur lait si celui-ci ne présente pas de traces de mélamine, pendant la période où l'usine de lait en poudre sera fermée.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine