FOOTBALL

Carton plein pour les Français en Coupe de l'UEFA

Pour ce premier tour de la Coupe de l'UEFA, le Paris Saint-Germain confirme son bon début de saison en gagnant contre les Turcs de Kayserispor. Nancy, Saint-Etienne et Rennes ont également remporté leur match aller.

Publicité

Les clubs français engagés, jeudi, au 1er tour aller de la Coupe de l'UEFA (Paris SG, Nancy, Saint-Etienne, Rennes) ont réalisé un sans faute avec quatre succès qui effacent le fiasco en Ligue des champions et les placent en position idéale avant les matches retours.

Plongé dans le marasme après des résultats calamiteux en C1 (2 défaites, 1 nul, 8 buts encaissés en trois rencontres), le football tricolore a relevé la tête en C3 et peut envisager sereinement l'accession en phase de poules de tous ses représentants.

Saint-Etienne et le Paris SG, vainqueurs à l'extérieur, ont déjà un pied au prochain tour. Les Verts, qui renouaient avec la scène européenne après 26 ans d'attente, sont allés l'emporter 2-1 sur la pelouse de l'Hapoël Tel Aviv grâce à des buts de Payet et de Feindouno.

Après leur départ plus que poussif en championnat (18e, 4 défaites en 5 matches), les Stéphanois se relancent avant deux rendez-vous cruciaux en Ligue 1 contre le Paris SG (dimanche) et Bordeaux (le 28 septembre).

Le PSG n'a lui aussi pas tremblé en Turquie, faisant la différence d'entrée de jeu face à Kayserispor grâce à Kezman (5e) avant de sceller sa victoire en toute fin de match par Luyindula (2-1).

Premier succès milanais

Pour Nancy et Rennes, les matches retours prévus dans quinze jours seront décisifs. Les Lorrains ont dominé les Ecossais de Motherwell 1-0 mais regretteront peut-être le penalty manqué par Dia en fin de rencontre.

Quant aux Rennais, ils sont parvenus à renverser la situation contre le FC Twente (2-1) mais l'ouverture du score précoce de Denneboom peut les mettre en danger aux Pays-Bas.

Dans les autres matches, l'AC Milan, grandissime favori de l'épreuve, a remporté son premier succès de la saison contre le FC Zurich (3-1) et mis en sourdine, pour un temps, ses déboires en Serie A (2 défaites en 2 journées).

Mais le vrai test pour Carlo Ancelotti et les siens aura lieu dimanche en Championnat d'Italie avec la réception du leader, la Lazio Rome.

L'Udinese, autre représentant italien, a également fait le plus dur en s'imposant 2-0 à Dortmund. Le suspense reste, en revanche, entier entre Naples et le Benfica Lisbonne (3-2), les deux buts portugais inscrits au San Paolo pouvant s'avérer décisifs au match retour.

La plus grosse surprise est venue de Norvège où Brann Bergen n'a laissé aucune chance au Deportivo La Corogne, battu 2-0.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine