CHUTE DE LEHMAN BROTHERS

New York veut traquer les ventes illégales d'actions à découvert

Le ministre de la Justice de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a estimé que les ventes d'actions à découvert pourraient avoir joué un rôle dans la chute de Lehman Brothers et a décidé de lancer un enquête officielle sur cette pratique.

Publicité

L'Etat de New York a lancé une enquête sur les ventes d'actions à découvert, qui pourraient avoir joué un rôle dans la chute du cours boursier des banques Lehman Brothers, Goldman Sachs et Morgan Stanley, a annoncé jeudi le ministre de la Justice de l'Etat, Andrew Cuomo.

"Mes services vont faire une enquête que nous allons entamer immédiatement sur ce qu'on appelle la vente à découvert illégale, qui verrait des personnes individuelles ou des sociétés répandre de fausses rumeurs dans le but de faire baisser le cours d'une action", a déclaré M. Cuomo sur la chaîne de télévision CNN.

La vente à découvert est une technique d'investissement boursier, parfaitement légale, qui consiste à emprunter une action (moyennant le versement d'une commission) avec l'espoir de pouvoir la revendre lorsque son cours aura chuté. L'investisseur peut ainsi empocher la différence.

"La vente à découvert n'est pas illégale en soi. (...) Mais si vous répandez de fausses informations (...) pour faire baisser le cours d'une action, ce n'est pas correct", a déclaré M. Cuomo.

"Pour des sociétés comme Lehman, Morgan Stanley ou Goldman Sachs, dont on voit les actions décliner rapidement, nous avons des plaintes affirmant qu'il y a eu des ventes à découvert illégales, et c'est ce sur quoi nous enquêtons", a-t-il ajouté.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine