Accéder au contenu principal

Tzipi Livni tente de former un nouveau gouvernement

Après sa victoire à la tête du parti Kadima, Tzipi Livni a entamé des discussions pour former un nouveau gouvernement. Une tâche qui ne s'annonce pas aisée au vu des réticences des partenaires de l'actuelle coalition.

Publicité

Elue à la tête du parti majoritaire Kadima, la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a engagé dès jeudi la seconde manche de sa course au pouvoir, annonçant son intention de former au "plus vite" un nouveau gouvernement.

La tâche s'annonce pourtant difficile après une victoire à l'arraché sur son rival, le ministre des Transports Shaul Mofaz, aux primaires du parti centriste et compte tenu des fortes réticences des partenaires de l'actuelle coalition.

Mme Livni a rencontré dans la soirée Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe Shass ainsi que Avi Dichter et Meïr Sheetrit, également candidats à la tête de Kadima.

Le sort de la future coalition que Mme Livni entend former dépend de la position du Shass. M. Yishaï, actuel vice-Premier ministre, a déjà posé des conditions à la participation de son parti à un gouvernement Livni.

Il a exigé qu'un tel gouvernement "écarte toute négociation sur l'avenir de Jérusalem". Le statut futur de la partie orientale de la ville, annexée par Israël après sa conquête en juin 1967, constitue une des principales pierres d'achoppement dans les pourparlers avec les Palestiniens.

Il a aussi exigé une hausse des allocations familiales, ce qu'exclut jusqu'à présent Mme Livni.

Après la démission prochaine du Premier ministre Ehud Olmert, Mme Livni disposera d'un délai de 42 jours pour rassembler une nouvelle majorité, faute de quoi des élections anticipées pourraient avoir lieu dans les 90 jours.

Pour sa part, le chef de l'opposition de droite, Benjamin Netanyahu, a appelé jeudi à la tenue d'élections anticipées.

"La décision la plus démocratique à prendre est d'organiser des élections. Il faut laisser aux millions d'Israéliens choisir qui les dirigera et ne pas laisser une question aussi vitale aux mains de quelques centaines de militants du Kadima", a déclaré M. Netanyahu.

Le chef du Likoud (droite) faisait allusion au fait que Tzipi Livni a été élue avec seulement 431 voix d'avance sur Shaul Mofaz.

Prenant acte de sa défaite, M. Mofaz a annoncé son intention de se retirer provisoirement de la vie politique. "J'ai besoin d'une pause pour décider de mon avenir", a-t-il expliqué.

Tzipi Livni entend constituer un gouvernement en jouant sur sa réputation de "Mme propre", non éclaboussée par des scandales de corruption, qui ont forcé l'actuel Premier ministre Ehud Olmert a annoncer sa démission prochaine.

Elle s'est déclarée déterminée à "former au plus vite une nouvelle coalition stable pour faire face aux graves défis" auquel est confronté Israël.

Parmi ces défis figurent "les menaces extérieures" sur la sécurité d'Israël, la nécessité "d'exploiter les chances" de faire avancer le processus de paix avec les Palestiniens et les "incertitudes économiques", dues aux retombées de la crise mondiale.

M. Olmert, mis en cause dans plusieurs affaires de corruption, devrait annoncer dimanche au cabinet sa décision de démissionner. Il restera à la tête d'un gouvernement de transition, le temps qu'un nouveau cabinet soit formé.

Selon la législation, Mme Livni doit être désignée comme candidate au poste de Premier ministre par le président Shimon Peres qui doit se rendre à New York pour la session annuelle des Nations unies, la semaine prochaine.

Le négociateur palestinien Saëb Erakat a exprimé l'espoir que la victoire de Tzipi Livni entraînerait des négociations "sérieuses" alors qu'Israéliens et Palestiniens tentent de parvenir à un accord de paix avant la fin de l'année.

Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a estimé lui qu'une arrivée au pouvoir de Mme Livni signifierait "la poursuite de la politique d'agression" contre le peuple palestinien.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.