ITALIE

Les avions d'Alitalia pourraient être cloués au sol

L'autorité d'aviation civile pourrait suspendre la licence d'Alitalia d'ici une dizaine de jours, clouant ainsi au sol les avions de la compagnie aérienne italienne. L'unique offre de reprise a été retirée jeudi par les investisseurs italiens.

Publicité

L'autorité de l'aviation civile italienne (Enac) devrait examiner à partir de lundi la situation d'Alitalia, ce qui pourrait aboutir à une suspension de la licence de la compagnie aérienne, d'ici une dizaine de jours, a indiqué vendredi l'Enac.

Lundi, les dirigeants de l'Enac doivent rencontrer le commissaire extraordinaire d'Alitalia Augusto Fantozzi.

"S'il n'y a rien de concret sur la table, dans une semaine, au maximum dix jours, les avions pourraient ne plus décoller. Mais évidemment, nous espérons que cela n'arrivera pas", a déclaré le président de l'Enac au journal Milano Finanza.

L'Enac commencerait une évaluation, après cette réunion, "s'il n'y a pas de nouvelle offre ou de nouvelles positives sur la situation économique de la compagnie", a expliqué à l'AFP une source proche de l'Enac.

Ce type d'évaluation dure d'une semaine à dix jours et si elle est négative, la licence provisoire accordée à la compagnie pourrait être retirée et "Alitalia clouée au sol", toujours selon la même source.

L'unique offre de reprise de la compagnie au bord de la faillite a été retirée jeudi par les investisseurs italiens face à l'opposition des syndicats.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine