TENNIS - COUPE DAVIS

Vers une finale Argentine-Espagne

L'Espagne et l'Argentine ont pris une grosse option sur la qualification pour la finale de la Coupe Davis de tennis en remportant vendredi les deux premiers simples de leurs matches contre les Etats-Unis et la Russie.

Publicité

Dans les arènes de Madrid, Rafael Nadal a mis son équipe sur les bons rails en battant le jeune Sam Querrey, remplaçant de James Blake, en quatre sets 6-7 (5/7), 6-4, 6-3, 6-4.

Andy Roddick n'a pas été loin de l'égalisation, mais David Ferrer, en spécialiste des matches au long cours sur terre battue, est revenu de 2 sets à 1 pour s'imposer 7-6 (7/5), 2-6, 1-6, 6-4, 8-6 et donner à l'Espagne un avantage de 2 points à 0 qui a toutes les chances d'être décisif.

Le double, qui devrait être composé de Feliciano Lopez et Fernando Verdasco, même si le capitaine Emilio Sanchez a le droit de changer d'avis jusqu'au dernier moment, pourrait plier l'affaire dès samedi car les Etats-Unis n'alignent que la moitié de leur paire habituelle, Bob Bryan, blessé, ayant laissé la place à Mardy Fish aux côtés de son jumeau Mike.

A Buenos Aires également, les affaires sont très bien engagées pour les Argentins, grâce à la performance de leur étoile montante Juan Martin Del Potro. Ce jeune joueur de 20 ans, dont le talent a explosé cet été lors d'une impressionnante série de 23 victoires, n'a fait qu'une bouchée du N.6 mondial Nikolay Davydenko 6-1, 6-4, 6-2.

Comme, avant cela, David Nalbandian avait retrouvé son jeu pour écarter facilement le gros cogneur Igor Andreev 7-6 (7/5), 6-2, 6-4, le double sud-américain, en principe Guillermo Canas associé à Agustin Calleri, aura lui aussi une première balle de match samedi.

Une éventuelle finale entre Espagnols et Argentins aurait lieu chez ces derniers à la fin du mois de novembre. L'Argentine n'a jamais remporté la Coupe Davis alors que l'Espagne s'est imposée à deux reprises en 2000 et 2004.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine