PHYSIQUE

L'accélérateur de particules géant à l'arrêt pendant deux mois

Mis en service le 10 septembre par l'Organisation européenne de recherche nucléaire (Cern), le plus grand accélérateur de particules du monde, qui doit recréer les conditions du Big Bang, sera arrêté deux mois à la suite d'un incident.

Publicité

L'accélérateur de particules géant de l'Organisation européenne de recherche nucléaire (Cern) est à l'arrêt pour deux mois, a annoncé samedi un porte-parole du Cern.

"Il y a eu un incident lors d'un test. Un élément de la machine devra être réparé", a déclaré le porte-parole James Gillies à l'AFP.

Le Grand collisionneur de hadrons (LHC), l'instrument de physique le plus grand du monde, avait été arrêté une première fois quelques jours après son lancement, le 10 septembre, en raison d'un problème électrique affectant le système de refroidissement du circuit de 27 km enfoui à 100 mètres sous terre.

Il a été remis en route vendredi, avant d'être de nouveau arrêté.

Le projet de 3,76 milliards d'euros remonte à 1983 pour sa conception et à 1996 pour le début des travaux. Il a mobilisé des milliers de physiciens et d'ingénieurs du monde entier.

Le LHC doit faire se fracasser des protons circulant en sens inverse, faisant jaillir des particules élémentaires encore jamais observées.

Il doit recréer, durant une fraction de microseconde, les conditions qui prévalaient dans l'univers juste après le Big Bang, avant que les particules élémentaires ne s'associent pour former les noyaux d'atomes.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine