ITALIE - AVIATION

Alitalia pourrait perdre sa licence plus tôt que prévu

Selon le patron de l'aviation civile italienne, sans plan financier et faute de licence, les avions d'Alitalia pourraient se retrouver cloués au sol dans trois à quatre jours, soit une semaine plus tôt que ce qui avait été envisagé.

Publicité

La licence d'Alitalia pourrait être suspendue dans trois ou quatre jours et les avions cloués au sol, s'il n'y a pas d'ici là de plan de réduction des coûts lancé par la compagnie aérienne, a affirmé lundi le patron de l'aviation civile italienne (Enac), Vito Riggio.

"Alitalia vole avec une licence provisoire. Je m'attends à ce qu'aujourd'hui le commissaire Fantozzi présente un plan d'urgence avec des réductions de coûts", a déclaré M. Riggio sur Radio 24, selon les agences italiennes.

"Si un plan financier n'est pas arrivé d'ici 3-4 jours, la licence sera suspendue", a-t-il ajouté, alors qu'il doit rencontrer lundi le commissaire extraordinaire d'Alitalia, Augusto Fantozzi.

Vendredi, M. Riggio avait déjà évoqué une possible suspension de la licence d'Alitalia mais avait évoqué un délai "d'une semaine, au maximum dix jours".

Alitalia, au bord de la faillite, perd 3 millions d'euros par jour et sa dette s'élève à environ 1,2 milliard d'euros.

Selon la presse italienne, les comptes bancaires et les biens d'Alitalia en Israël ont été mis sous séquestre sur demande de l'autorité aéroportuaire israélienne, la dette de la compagnie italienne à son égard se montant à 350 millions d'euros.

Dimanche, le ministre des Transports Altero Matteoli avait déjà prévenu que la licence d'Alitalia pourrait être suspendue "d'ici 5 à 6 jours", appelant les syndicats à signer l'accord avec la Cai".

La Compagnie Aérienne Italienne (Cai), alliance de patrons italiens, a retiré jeudi son offre de rachat des activités de transport de passagers de la compagnie au bord de la faillite, mais le gouvernement espère la convaincre de rester dans le jeu.

M. Fantozzi va lancer lundi un appel d'offres en vue d'une vente d'Alitalia, après l'échec de la reprise par la Cai. Une annonce qui doit être publiée lundi sur le site internet d'Alitalia et diffusée à partir de mardi dans des quotidiens italiens et étrangers invitera les éventuels investisseurs à se manifester avant le 30 septembre.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine