Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS - ÉLECTION

La crise économique profite à Barack Obama

2 min

L’économie fait son retour sur le devant de la scène politique et éclipse Sarah Palin. Le grand gagnant de cette semaine noire pour la finance est Barack Obama. Explications avec notre correspondant à Washington, Guillaume Meyer.

Publicité

Barack Obama est à nouveau en très grande forme. Le candidat démocrate est repassé en tête des sondages à la faveur d’une crise financière dont il accuse clairement le camp républicain d’être responsable.

 

"Ils voulaient que ce soit le marché qui fixe les règles… Mais en fait le marché a perdu la tête !" a lancé le candidat démocrate.

 

Du côté de John McCain, on maintient les apparences, mais il est bien dur d’expliquer que l’on veut désormais contrôler Wall Street, après avoir pourtant passé 20 ans au Sénat à promouvoir la dérégulation du secteur financier. Seule issue, semble-t-il, pour le républicain : dénoncer le style d’Obama.

 

"Si seulement pour une fois Obama pouvait éviter de nous faire la leçon comme un professeur et admettre qu’il est lui aussi responsable".

 

Mais la balle reste dans le camp du démocrate dont le peu d’expérience à Washington devient soudain un point fort.

 

"Voyez-vous ça…. Après avoir passé toute la campagne à dire que je n’avais pas passé assez de temps à Washington, John McCain veut maintenant que je porte la responsabilité de tous les échecs de Washington … !"

 

Oubliée la tempête Sarah Palin, sur le terrain de l’économie c’est avantage Obama.

 

Pour John McCain, la prochaine occasion de revenir dans la course ce sera vendredi lors du premier débat télévisé, un exercice dans lequel le vétéran McCain s’en sort généralement beaucoup mieux qu’Obama.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.