FRANCE - SÉNATORIALES

Les femmes davantage représentées à la Chambre haute

La gauche a gagné, dimanche, des sièges au Sénat. Les femmes aussi. La Chambre haute du Parlement français compte désormais 75 sénatrices sur 339 élus, soit plus de 22 % des membres.

Publicité

La proportion de femmes élues au Sénat a progressé dimanche, après le renouvellement d'un tiers de ses membres, de 18% à 21-22%, ce qui le place devant l'Assemblée nationale, selon un décompte officiel.

Dans l'attente - au cours de la nuit - des quatre derniers sièges à pourvoir (Guyane, Polynésie), il y a désormais 75 sénatrices sur 339 élus (soit 22,1%). Elles étaient 60 sur 330 précédemment (18,2%), selon le service de presse du Sénat.

La Haute Assemblée est désormais plus féminine dans sa composition que l'Assemblée nationale, qui comptait 107 femmes sur 577 après les élections de juin 2007.

Une députée, Marie-Hélène Des Esgaulx (UMP, Gironde) doit même quitter le Palais Bourbon après avoir été élue au Sénat dimanche.

Le groupe communiste sénatorial qui sera formé le 1er octobre promet d'être sans précédent, avec autant de femmes que d'hommes, prévoit-on dans ses rangs.

Au total 18 femmes ont été élues dimanche au Sénat (trois sortantes ne se représentaient pas, soit le solde de 15). Toutes sont de nouvelles élues.

"Aujourd'hui force est de constater qu'il n'y a pas de femme questeur, pas de femme présidente d'un commission (...) et qu'une seule vice-présidence est réservée à une femme", a cependant observé Catherine Dumas, sénatrice UMP de Paris.

Pour protester contre les ratés de la parité, des femmes portant des barbes postiches avaient fait irruption dans l'hémicycle sénatorial dimanche à la mi-journée, pendant les journées du patrimoine qui coïncidaient avec les sénatoriales.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine