RUGBY - FRANCE

Le All Black Dan Carter accueilli en héros à Perpignan

Le Néo-zélandais Dan Carter, considéré comme l'un des tous meilleurs joueurs du monde, a été présenté à des milliers de supporters catalans enthousiastes. Il jouera pour Perpignan à partir de décembre et jusqu'à la fin de la saison.

Publicité

Lisez aussi l'article "Top14 :  les stars de l'hémisphère Sud en renfort"



PERPIGNAN - Dan Carter, qui était présenté lundi aux supporters de Perpignan, pense que sept mois lui suffiront pour imprégner le club catalan de sa culture du rugby nourrie en Nouvelle-Zélande.

 

Devant plusieurs milliers de supporters enthousiastes, le demi d'ouverture des All Blacks et des Canterbury Crusaders a rencontré l'encadrement de l'Usap et ses futurs partenaires, qu'il rejoindra en décembre.

"Cet accueil est plus que chaleureux. C'est impressionnant, ça me donne de plus en plus envie de jouer ici", a déclaré l'ouvreur néo-zélandais.

 

"Je sais que Perpignan n'a pas été champion de France depuis 53 ans et qu'ils comptent sur moi pour les aider à gravir enfin cette marche. Mais le rugby, ce n'est pas un seul homme", a-t-il ajouté.

 

"Je ferai tout mon possible pour m'intégrer à cette équipe et à ce jeu français. Je suis optimiste. Je ferai tout mon possible aussi pour apporter les façons de jouer de notre hémisphère. Avec les Crusaders et l'Usap, je vais sans doute connaître le meilleur des deux mondes. C'est un super challenge."

 

 

 

CALENDRIER INFERNAL


Carter n'a prévu de rester à Perpignan que jusqu'à la fin de saison. "C'est peu, c'est vrai, mais c'est assez aussi pour donner et recevoir. J'avais besoin de ce break après six ans avec mon club et les Blacks", a-t-il dit.

 

"Mon calendrier va être infernal en 2009 mais il suffira de bien le gérer. J'ai l'habitude et puis n'oublions pas que c'est moins dur à l'ouverture qu'en troisième ligne par exemple", a-t-il poursuivi.

 

"Ensuite, j'ai encore des ambitions dans mon club et chez les Blacks. Je suis encore sous contrat avec ma fédération pour trois ans. Ensuite encore, il y aura peut être d'autres voyages, peut être encore la France, peut être l'Usap."

 

Jacques Brunel, l'entraîneur de Perpignan, s'est réjoui de la prochaine arrivée de Carter. "Il va nous enrichir, c'est sûr", a-t-il dit. "C'est une veine incroyable de l'avoir, même pour sept mois. Il donnera du tempo, de la vitesse d'exécution, de la lucidité à condition toutefois qu'il sache s'adapter à l'équipe et à notre jeu. Franchement, j'y crois."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine