Accéder au contenu principal

Premiers pas de Sarah Palin sur la scène internationale

Sarah Palin, la candidate républicaine à la vice-présidence, profite de l'Assemblée générale de l'ONU pour nouer des contacts sur la scène internationale. Elle doit rencontrer les dirigeants afghan, pakistanais, colombien et indien.

Publicité

Sarah Palin, la candidate républicaine à la vice-présidence à laquelle il est souvent reproché de n'avoir aucune expérience en politique étrangère, met les bouchées doubles en rencontrant les dirigeants afghan, pakistanais, colombien et indien à New York.

Mme Palin est arrivée lundi soir à New York, où des dizaines de dirigeants, Premiers ministres et ministres des Affaires étrangères se retrouvent cette semaine à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies.

Mardi, elle fera ses premiers pas sur la scène diplomatique internationale en rencontrant le président afghan Hamid Karzai, dont le gouvernement est tenu à bout de bras par des dizaines de milliers de soldats américains qui combattent l'insurrection des talibans. Elle verra ensuite le président colombien Alvaro Uribe, un rare et solide allié des Etats-Unis dans la région.

Ces entretiens, qui se poursuivront mercredi en compagnie de John McCain, le candidat républicain à la présidentielle de novembre, devraient aider Mme Palin à se préparer à débattre le 2 octobre avec Joe Biden, son adversaire démocrate, grand connaisseurs des affaires du monde.

Avec M. McCain, la gouverneure de l'Alaska, qui n'a guère eu l'usage de son récent passeport, va rencontrer le président ukrainien Viktor Iouchtchenko, son homologue géorgien Mikheïl Saakachvili et le Premier ministre indien, Manmohan Singh.

Elle aura également un entretien avec le nouveau président pakistanais Asif Ali Zardari et le président irakien Jalal Talabani.

Les débuts de Mme Palin sur la scène internationale font les gorges chaudes en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, mais les organisateurs de campagne de John McCain ont refusé de confirmer les détails de son programme. Aucune conférence de presse n'est prévue avec ses interlocuteurs.

Pour faire bonne mesure elle rencontrera également Bono, le chanteur de U2 et champion de la lutte contre la pauvreté et Henry Kissinger, l'une des figures les plus marquantes de la diplomatie américaine.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.