CRISE GÉORGIENNE

Sarkozy propose une triple présidence pour les débats sur la Géorgie

Alors que 300 observateurs de l'Union européenne sont attendus cette semaine en Géorgie, le président français propose que les discussions qui s'ouvrent le 15 octobre à Genève se déroulent sous l'égide de l'ONU, l'OSCE et l'UE.

Publicité

Le président français Nicolas Sarkozy propose que les discussions internationales sur les provinces géorgiennes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie soient coprésidées par l'Onu, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (Osce) et l'Union européenne.


Ces discussions internationales, dont la Russie et la Géorgie ont accepté le principe après leur conflit de l'été, doivent s'ouvrir le 15 octobre à Genève.


Elles porteront sur les "modalités de sécurité et de la stabilité dans la région" et la question des réfugiés et des personnes déplacées.


Nicolas Sarkozy a évoqué lundi ce dossier avec le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, lors d'un déjeuner à New York où il est venu participer à l'Assemblée générale des Nations Unies.


"Nous avons fait une proposition, explique-t-on dans son entourage, une triple présidence pour ces discussions, Onu-Osce-UE." Selon la même source, Ban Ki-moon et l'Osce ont donné leur accord.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine