PAKISTAN - AFGHANISTAN

Une force commune pourrait intervenir dans la zone frontalière

Islamabad et Kaboul réfléchissent à une force militaire commune qui interviendrait dans la zone tribale qui sépare les deux pays et abrite nombre d'insurgés. Des troupes américaines pourraient s'y joindre.

Publicité

Le chef d'état-major de l'armée américaine, l'amiral Mike Mullen, s'est réjouit lundi soir de la création éventuelle d'une force commune entre l'Afghanistan et le Pakistan chargée de combattre les insurgés à leur frontière.


"Je pense que tout ce qui a un impact sur la sécurité autour de cette frontière est une bonne chose", a déclaré le haut gradé américain, réagissant à l'annonce faite plus tôt dans la journée par le ministre afghan de la Défense, Abdul Rahim Wardak, qui avait rapporté l'existence d'une réflexion autour d'un tel projet.


"Je me réjouis qu'un responsable afghan parle franchement d'un tel projet", a-t-il ajouté, avant de concéder: "Comme
toujours dans ce genre de choses, le diable sera dans les détails".


Wardak a révélé lors d'une conférence de presse organisée lundi que Kaboul avait proposé il y a un mois à Islamabad de
créer une force commune qui pourrait intervenir de part et d'autre de la frontière.


Selon le ministre, les actes de violence ont été multipliés par trois en Afghanistan entre 2005 et 2007 et le bilan en 2008
risque d'atteindre "un niveau encore plus élevé".


Wardak a par ailleurs estimé qu'il existait entre 10.000 et 15.000 insurgés "à plein temps" en Afghanistan, sans compter
ceux qui opèrent dans les zones montagneuses du Pakistan voisin.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine