FINANCE

Wall Street rassuré par les discours de Bernanke et Paulson

A la mi-journée, les marchés américains connaissent une hausse après que Henry Paulson, du Trésor américain et Ben Bernanke, de la Réserve Fédérale, se sont expliqués devant les sénateurs sur les modalités du plan de sauvetage.

Publicité

La Bourse de New York se maintenait en hausse mardi à la mi-journée, après les discours de Ben Bernanke et Henry Paulson expliquant aux sénateurs les modalités de leur plan de sauvetage des banques américaines: le Dow Jones gagnait 0,65% et le Nasdaq 0,76%.

Vers 15H55 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) avançait de 71,92 points, à 11.087,61, et l'indice Nasdaq, à forte composante technologique, de 16,59 points, à 2.195,57.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 prenait 5,12 points (soit +0,42%), à 1.212,21.

Lundi, Wall Street avait connu une nouvelle chute, dans un marché saisi par le doute sur les modalités du plan gouvernemental, alors que le pétrole enregistrait une flambée spectaculaire: le Dow Jones avait cédé 3,27% et le Nasdaq 4,17%.

Mais mardi les marchés maintenaient leurs gains après l'audition de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, et de Henry Paulson, le secrétaire au Trésor, devant une commission sénatoriale, malgré une certaine fébrilité lors de leurs discours.

Le patron de la Fed a estimé qu'un retard du Congrès à passer la législation nécessaire au sauvetage des banques du pays aurait des "conséquences très sérieuses" pour les marchés et l'économie américains.

Henry Paulson a plaidé dans le même sens, appelant les parlementaires à dépasser les clivages politiques à moins de deux mois de la présidentielle américaine du 4 novembre.

Les leaders démocrates du Congrès se sont montrés optimistes lundi soir sur la tenue rapide d'un vote pour permettre à l'administration de dépenser jusqu'à 700 milliards de dollars afin d'assainir Wall Street.

Le marché obligataire baissait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans remontait à 3,839%, contre 3,826% lundi soir, et celui à 30 ans à 4,429%, contre 4,407% la veille.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine