Accéder au contenu principal
ESPACE

La Chine s'apprête à lancer son troisième vol habité

2 min

Pour la troisième fois, des taïkonautes voyageront dans l'espace. Ils décolleront à bord de la capsule Shenzhou VII. Un taïkonaute devrait effectuer une sortie extravéhiculaire au cours de la mission. Une première pour Pékin.

Publicité

Le troisième vol habité dans l'espace de la Chine, avec la première sortie prévue d'un astronaute, doit débuter jeudi soir, une mission difficile attendue avec confiance mercredi par ses passagers, trois pilotes militaires.

La capsule Shenzhou VII doit être lancée jeudi de la base de Jiuquan dans le Gansu (nord-ouest), entre 21H07 et 22H27 (entre 13H07 et 14H27 GMT), a annoncé Wang Zhaoyao, porte-parole du programme, lors d'une conférence de presse.

"Le principal objectif de cette mission est de réaliser la première sortie dans l'espace d'un taïkonaute chinois", a déclaré M. Wang.

Les trois astronautes ont ensuite été présentés au grand public, lors d'une seconde conférence de presse sous la houlette du directeur du Centre des Astronautes de Chine (ACC) Chen Shanguang.

Tous trois sont des pilotes de l'Armée de l'air, âgés de 42 ans: Zhai Zhigang, Liu Boming et Jing Haipeng.

Mais M. Chen n'a pas précisé lequel serait appelé à devenir le premier Chinois à marcher dans l'espace.

Des sites gouvernementaux avaient précédemment indiqué que Zhai Zhigang, ayant rang de colonel, devait effectuer cette sortie.

"La mission Shenzhou-7 symbolise une percée historique du programme spatial de la Chine. Y participer est un grand honneur pour nous trois et nous sommes pleinement préparés à ce défi", a déclaré Zhai Zhigang.

Liu Boming a mis l'accent sur les dix années de préparation et d'entraînement de l'équipe, de nature à consolider les liens: "nous nous soutiendrons et coopèrerons les uns avec les autres pendant la mission pour nous assurer qu'elle sera un succès", a-t-il déclaré.

Jing Haipeng a pour sa part affirmé que ses compagnons et lui-même étaient confiants et capables "d'assurer les premiers pas d'un astronaute chinois dans l'espace".

La capsule doit être envoyée dans l'espace par une fusée Longue Marche II-F.

Shenzhou -- "Vaisseau Divin" -- doit ensuite être placé en orbite à une altitude de 373 kilomètres pour la sortie dans l'espace, attendue vendredi ou samedi.

La mission prévue pour durer au total 68 heures rapprochera la Chine, qui a lancé son programme spatial il y a plus d'un demi-siècle, de son objectif de disposer d'un petit laboratoire dans l'espace, puis plus tard d'une station. Le tout avec l'ambition d'envoyer un astronaute sur la Lune.

En octobre 2003, avec Shenzhou V, la Chine était devenue le troisième pays à envoyer un homme dans l'espace après l'ex-Union soviétique et les Etats-Unis.

Deux ans après, Shenzhou VI effectuait une mission de cinq jours avec à son bord deux astronautes.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.