COUPE DE LA LIGUE

Le PSG qualifié, Marseille, Saint-Etienne et Lille éliminés

Le Paris-SG a passé les 16e de finale en s'imposant à Monaco 1-0. Fabrice Pancrate a inscrit le but de la victoire. Marseille a chuté à Sochaux (1-0). Montpellier et Guingamp, clubs de Ligue 2, ont respectivement éliminé Lille et Saint-Etienne.

Publicité

Le tenant de la Coupe de la Ligue, le Paris SG, a sorti Monaco lors des 16e de finale (1-0), alors que Marseille n'a pas survécu face à sa bête noire Sochaux (1-0) et que Saint-Etienne s'est totalement effondré (4-1) face à Guingamp, dernier de la L2, mercredi.

Les Sochaliens, bourreaux des Marseillais en finale de la Coupe de France en 2007 (victoire aux tirs au but), ont donc tenu leur rang.

Les Phocéens n'ont jamais su trouver la solution face à l'équipe de Francis Gillot, pourtant en plein désarroi et bonne dernière en championnat, sans aucune victoire au compteur. Grâce à un but d'Erding, les Sochaliens ont signé leur première victoire de la saison, un succès qui pourrait peut-être les relancer en championnat.

Réintégré in extremis en Coupe de la Ligue après leur exclusion initiale suite à l'affaire de la banderole anti-Ch'tis lors de la finale de la dernière édition, le Paris SG a montré dans un match sans saveur qu'il tenait à bien figurer dans la compétition. Après sa défaite face aux Verts en championnat dimanche, coup d'arrêt à la belle série parisienne, le PSG, avec un but de Pancrate, a démontré qu'il savait rebondir.


les Verts en crise

L'entraîneur de Montpellier Rolland Courbis avait lui sauvé sa tête grâce à sa victoire sur Sedan lors de la dernière journée de L2. Son équipe a confirmé que le message de son coach avait bien été entendu en sortant l'équipe de Lille à l'issue d'une séance de tirs au but (2-2 a.p., 4 tirs au but à 2).

Saint-Etienne a confirmé ses difficultés de début de saison, que sa victoire face à Paris ce week-end n'a pas effacées d'un trait. Les Verts, malgré le premier but de Gomis cette saison toutes compétitions confondues, se sont totalement effondrés face à Guingamp (4-1), dernier de L2 après 7 journées. La crise couve à Saint-Etienne et Laurent Roussey, l'entraîneur, se trouve dans une position difficile.

Lens, qui s'est bien repris en L2 grâce à sa victoire vendredi face à Troyes, a renvoyé Lorient sur terre en se qualifiant facilement pour les 8e de finale (3-0), comme Metz aux dépens de Troyes (3-1).


  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine