REPORTAGE - PHILIPPINES

Marawi City, la "perle islamique" en guerre

Nos envoyés spéciaux C. Payen et S. Kane se sont rendus à Marawi City, capitale islamique de la province de Lanao du Sud, théâtre d'un conflit religieux qui a fait près de 100 morts et 400 000 déplacés. En seulement un mois.

Publicité

Marawi City, la "perle islamique", capitale de la province de Lanao du Sud dans l’île autonome de Mindanao (sud des Philippines), une région où aucun non-musulman n’ose emménager. Ici, la charia, la loi islamique, est devenue la seule règle depuis que le gouvernement de ce pays largement chrétien a autorisé qu’elle y soit appliquée. Une concession qui n’a pourtant pas apaisé les tensions dans l’île. Loin de là.



"Je me battrai jusqu’au bout pour nos droits, nous les musulmans, raconte Sadate. Cela fait cinq siècles qu’on nous massacre. Nous avons été opprimés par les Espagnols, les Japonais puis les Américains. Et maintenant c’est au tour des Philippins, tous ces gens du gouvernement…"


Depuis cinq semaines, la violence s'intensifie entre les rebelles islamistes et l’armée. Près de 70 % des forces gouvernementales sont désormais déployées dans la zone. On s’achemine vers une guerre totale dont les civils, musulmans et chrétiens, sont les premières victimes.



"Ils ont détruit toutes les maisons du village, témoigne Gabriel. Il y avait des familles qui vivaient ici. Et il y a beaucoup d’autres maisons qui ont été détruites dans les environs. On ne comprend pas pourquoi ils nous ont fait ça."



Les ruines dans ce village perdu en plein cœur du sud musulman des Philippines témoignent de la violence interreligieuse qui règne depuis un mois dans la région. Une guerre entre islamistes, armée et milices chrétiennes qui a déjà fait près de 100 morts et 400 000 déplacés.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine