DÉVELOPPEMENT

L'ONU mobilise la planète pour lutter contre la pauvreté

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a convié les dirigeants du monde à un sommet à New York pour plancher sur les moyens de stimuler la lutte contre la pauvreté et atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement.

Publicité

Les dirigeants mondiaux, flanqués de grands mécènes et de vedettes du spectacle, devaient de nouveau plancher jeudi à l'ONU sur les moyens de stimuler la lutte contre la pauvreté, alors qu'une crise alimentaire, énergétique et financière secoue la planète.

A l'appel du secrétaire général Ban Ki-moon, il s'agit, à mi-chemin de la date butoir de 2015 fixée pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), de "faire le point des progrès accomplis, identifier les défaillances et décider d'actions concrètes pour les corriger".

Les huit objectifs, approuvés par les dirigeants mondiaux en 2000, sont la réduction de moitié de l'extrême pauvreté et de la faim à l'horizon 2015 par rapport à ses niveaux de 1990, le recul des grandes pandémies (sida, paludisme), de la mortalité infantile et de l'illettrisme.

Ils incluent aussi l'égalité des sexes, l'amélioration de la santé maternelle, la protection de l'environnement et la création d'un partenariat mondial pour le développement.

Soulignant la nécessité de "galvaniser la volonté politique et mobiliser les ressources" pour atteindre les objectifs, M. Ban a averti à la mi-septembre qu'il comptait beaucoup "sur les dirigeants des pays développés".

Depuis, l'effondrement du système financier, ayant contraint l'administration américaine à demander un plan de sauvetage de 700 milliards de dollars, a fait craindre des répercussions mondiales dont résulterait une réduction de l'aide aux plus démunis.

Jeudi les participants, parmi lesquels le chanteur et militant des causes humanitaires Bono, le fondateur de Microsoft Bill Gates, le président de News Corporation et du mouvement "Malaria No More" Peter Chernin, devaient approuver un ambitieux Plan mondial d'action contre le paludisme (GMAP).

Incluant le déblocage de plusieurs milliards de dollars, ce plan visera à sauver plus de 4 millions de vies humaines d'ici à 2015.

Parallèlement, la fondation Bill et Melinda Gates devait annoncer une initiative en vue de développer un vaccin contre cette maladie qui affecte 3,3 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, et fait près d'un million de morts par an.

Au total une quarantaine de manifestations devaient essayer d'attirer l'attention sur la sécurité alimentaire, l'éducation, l'égalité des femmes ou encore le problème de l'accès à l'eau potable.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine