AVIATION

"Fusionman" traverse la Manche sur son aile à réaction

Après deux tentatives échouées, l'aventurier suisse Yves Rossy surnommé "Fusionman" a réussi à prendre son envol avec une aile en carbone munie de réacteurs sur une distance de 35 km entre Calais et Douvres.

Publicité

Le pilote suisse Yves Rossy dit "Fusionman" a réussi son pari vendredi en franchissant la Manche avec une aile en carbone munie de quatre réacteurs fixée sur son dos.

L'aventurier a réussi sa tentative de vol entre Calais (France) et Douvres (Angleterre), soit 35 km en une dizaine de minutes, a constaté un journaliste de l'AFP.

"J'ai prouvé qu'il était possible de voler comme un oiseau (...) Mon but était de réaliser un rêve, vous avez l'idée en tête et de parvenir à la réaliser vraiment est la chose la plus gratifiante qu'il soit", a-t-il expliqué en anglais aux journalistes à son arrivée.

Yves Rossy a été largué d'un petit avion à quelque 2.500 m au-dessus de Calais, avec son aile déployée dans le dos.

Une fois la côte anglaise atteinte, il a coupé le système de propulsion de son aile, qui peut atteindre les 200 km/h, pour ouvrir un parachute à 1500 m au-dessus du sol et atterrir dans un champ, près d'un phare posé sur les falaises de Douvres.

Yves Rossi, 49 ans, avait dû renoncer à deux reprises mercredi et jeudi à sa tentative, en raison des conditions météorologiques.

Cette fois-ci, "les conditions étaient parfaites", a précisé l'aventurier en combinaison blanche, qui est arrivé sur fond de grand ciel bleu.

Pendant le vol "c'était un mélange d'extase et d'effort pour rester concentré parce que je gardais à l'esprit que l'eau était très froide en dessous".

"Je voudrais remercier tous les gens qui m'ont aidé", a-t-il repris. "Je suis le seul à avoir volé au-dessus de la Manche de cette manière, mais tant de personnes m'ont aidé. J'espère que beaucoup de gens auront l'opportunité de voler de la sorte."

"Il a rencontré quelques turbulences, mais sinon c'était le vol parfait", a expliqué à l'AFP le skysurfeur Stéphane Marmier, l'un des membres de son équipe. "Il est ici, en Angleterre, et c'est tout ce qui compte. Nous sommes ravis."

Ancien pilote militaire (il compte plus de 1.000 heures de vol sur Mirage III), actuellement pilote de ligne, Yves Rossi était devenu en 2004 le premier homme à voler avec une aile individuelle munie de réacteurs.

Sa nouvelle aile, d'une envergure de trois mètres, ne permet de voler qu'une dizaine de minutes, compte tenu de la petite taille du réservoir de kérosène (30 litres). Elle peut permettre des pointes à 300 km/h.

Amateur de sensations fortes, il a plus de 1.000 sauts en parachute, skysurf et autres prototypes, à son actif.

Yves Rossi a suivi les traces du Français Louis Blériot, qui était devenu en 1909 le premier à traverser la Manche à bord d'un avion, en 37 minutes.

L'aventurier suisse a indiqué son intention "d'améliorer le potentiel de ce projet" à l'avenir.

"Il faudrait des ailes plus petites, des réacteurs plus gros, et une meilleure performance, parce que tout au long du projet j'étais trop lourd avec cette aile", a-t-il expliqué.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine