TURKMÉNISTAN

Une nouvelle Constitution autorise le multipartisme

Une nouvelle Constitution turkmène a été adopté, autorisant pour la première fois le multipartisme et inscrivant le principe de l'économie de marché. Le Turkménistan est considéré comme l'un des pays les plus fermés au monde.

Publicité

Le Turkménistan, un des pays les plus fermés du monde et riche en gaz, a adopté vendredi une nouvelle Constitution, plus démocratique, autorisant le multipartisme et proclamant l'économie de marché.

"Une nouvelle Constitution a été adopté à l'unanimité", a déclaré le président turkmène Gourbangouly Berdymoukhamedov, devant quelque 2.500 membres du Khalk Maslakhaty (Conseil populaire, un organe représentant notamment les tribus, les régions, le gouvernement et le Parlement).

Le Conseil populaire s'est réuni vendredi matin à Achkhabad, pour adopter un nouveau texte de la loi fondamentale. Les débats qui ont duré moins de trois heures se sont résumés à des discours du président et des responsables turkmènes approuvant le projet.

Des centaines de membres du Khalk Maslakhaty ont ensuite approuvé à main levée et à l'unanimité la nouvelle Constitution.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine