CYCLISME - MONDIAUX 2008

Après l'or olympique, Cooke s'offre le titre mondial

La Galloise Nicole Cooke, déjà sacrée championne olympique à Pékin, est devenue championne du monde de cyclisme sur route cet après-midi à Varèse, en Italie. L'infatigable Jeannie Longo a terminé en 17e position.

Publicité

La Britannique Nicole Cooke a ajouté samedi le titre de la course en ligne des championnats du monde de cyclisme de Varèse à sa médaille d'or des Jeux olympiques de Pékin.

 

La Galloise de 27 ans originaire de Swansea avait remporté son premier titre mondial en juniors en 2000.

 

Elle avait récidivé l'année suivante à Lisbonne en s'adjugeant les deux couronnes mondiales de la catégorie, contre-la-montre et course en ligne, exploit que personne n'a réalisé depuis.

 

Arrivée chez les seniors, elle a dû patienter six ans avant de gagner le titre suprême.

 

Pour s'imposer à Varèse, la Britannique, qui compte à son palmarès deux victoires dans le Tour de France féminin, a dû se surpasser pour battre au sprint la Néerlandaise Marianne Vos dans un duel entre les deux meilleures cyclistes du monde.

Vos a pris l'avantage à 100 mètres de la ligne mais Cooke n'a pas cédé et la Néerlandaise a cédé à 50 mètres de la ligne devant la détermination et la résistance de son adversaire.

 

Pendant de longues minutes, Cooke a souri, consciente peut-être d'avoir accompli une course parfaite.

 
 
 
SPRINT À DEUX
 

Après une première échappée à 12 dont faisait partie la Française Maryline Salvetat, la course s'est emballée dans le dernier tour quand l'échappée décisive s'est formée.

Nicole Cooke, Marianne Vos, Judith Arndt, une autre Allemande, Trixi Worrach, et la Suédoise Emma Johansson savaient déjà qu'elles allaient se disputer le titre.

 

Johansson a attaqué à deux kilomètres du but mais a été reprise dans le dernier petit raidillon à 400 mètres de la ligne. Arndt a lancé le sprint, Vos y a cru et Cooke a gagné.

 

"Je savais que ce serait une course d'attente, qu'il fallait attendre le dernier moment", a dit la championne olympique désormais championne du monde.

 

"Vos a attaqué deux fois dans le dernier tour et je pense qu'elle l'a payé dans la dernière ligne droite. Il fallait que je reste calme, que je reste concentrée pour tout donner", a-t-elle ajouté.

 

"Sa tactique m'a surprise mais j'ai beaucoup de respect pour elle. C'est une grande championne. Je gagne les deux titres majeurs en six semaines, je ne réalise pas vraiment. Cela viendra progressivement après la saison".

 

Jeannie Longo, arrivée dans le peloton pour la sixième place et 17e sur la ligne, n'a pas pesé sur la course mais a pris rendez-vous pour dans deux ans malgré ses 49 ans.

 

"C'est la course et j'ai moins de regrets que mercredi à l'issue du contre-la-montre", a-t-elle dit. "Demain, avant de rentrer en France, je vais aller reconnaître le parcours du championnat du monde 2009 à Mendrisio."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine