AÉROSPATIALE

Sortie historique d'un taïkonaute dans l'espace

L'un des trois taïkonautes (astronautes chinois) de la mission Shenzhou VII vient d'effectuer la toute première sortie extra-véhiculaire de l'histoire chinoise. Après 15 minutes passées dans l'espace, il a réintégré le module sans problème.

Publicité

A lire aussi l'article de Sébastien Le Belzic, correspondant de FRANCE 24 à Pékin : "Un taïkonaute chinois dans l'espace, en attendant la lune"

 

L'un des trois astronautes chinois de la mission Shenzhou VII, Zhai Zhigang, a accompli la première sortie dans l'espace jamais effectuée par la Chine, réintégrant le module après une sortie de moins de 15 minutes, selon les images diffusées en direct samedi par la télévision.

Cette sortie, entamée à 08H45 GMT, a duré moins longtemps que prévu. Les responsables de la mission avaient annoncé une "sortie extra véhiculaire" (EVA) d'une vingtaine de minutes. Zhai a réintégré le module peu avant 09H00 GMT et aucune explication n'a été fournie.

La Chine devient le 3e pays à accomplir une sortie dans l'espace, opération extrêmement risquée, après les Etats-Unis et l'ex-URSS. Mais des astronautes français et britannique ont déjà réalisé des sorties dans l'espace.

S'extrayant à mi-corps du module, le taïkonaute ("homme de l'espace" en chinois) a fait un salut de la main, déclenchant des tonnerres d'applaudissements au centre spatial de Jiuquan, dans le désert du Gansu (nord-ouest) d'où la mission a décollé jeudi, et au Centre de contrôle aérospatial de Pékin (BACC).

Flottant dans l'espace, Zhai a immédiatement agité un drapeau chinois, geste hautement symbolique de l'arrivée de la Chine parmi le club très fermé des grandes puissances spatiales.

"Shenzhou VII est maintenant en dehors du vaisseau. Je me sens bien. Je salue d'ici le peuple chinois et le peuple du monde entier", a déclaré, au Centre de contrôle, l'astronaute de 41 ans qui devrait devenir le nouveau héros de 1,3 milliard de Chinois.

Zhai avait revêtu une combinaison 100% chinoise baptisée Feitian ("Voler dans les cieux"), qui pèse 120 kg et a coûté trois millions d'euros.

Le colonel de l'Armée de l'air Zhai était assisté par un 2e astronaute, Liu Boming, resté dans le module orbital, et était relié au vaisseau par deux câbles de sécurité pour se déplacer autour de Shenzhou (littéralement "Vaisseau Divin").

Il est allé récupérer un échantillon de lubrifiant solide qui avait été placé sur le vaisseau, avant le décollage jeudi soir. Il a remis l'échantillon à Liu Boming.

C'est le genre de gestes que les successeurs de Zhai auront à effectuer dans l'avenir.

Cette sortie s'est déroulée lors du 3e vol spatial habité chinois, qui doit permettre à la Chine à terme d'installer des modules orbitaux, puis sa première station permanente dans l'espace.

Elle constitue "un grand bond pour le programme spatial chinois" dans son ambition de se doter d'une station spatiale, selon ses responsables.

La mission Shenzhou VII, de 68 heures, doit retrouver la Terre dimanche, en Mongolie intérieure.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine