CINÉMA

Hollywood rend hommage à Paul Newman

Hollywood a perdu une de ses étoiles. Les amoureux du cinéma rendent un dernier hommage à Paul Newman, véritable légende du 7e art. L'acteur s'est éteint à 83 ans des suites d'un cancer.

Publicité

Un acteur légendaire, un monstre du cinéma américain, et aussi les plus beaux yeux bleus de l’histoire du cinéma. Paul Newman est décédé à l’âge de 83 ans des suites d’un cancer des poumons. Il laisse derrière lui une filmographie impressionnante avec plus de soixante œuvres et une superbe carrière d’acteur et de réalisateur.

 

Dans sa jeunesse, c’est pourtant le sport qui est sa plus grande passion. Mais il est contraint d’y renoncer suite à une blessure dans le Pacifique lors de la Seconde Guerre mondiale alors qu’il est Marine dans la Navy. Il se tourne donc vers le théâtre et débute sa carrière en étudiant au fameux Actor’s Studio de New York. Il est remarqué à Broadway en 1953 dans "Picnic" et est sollicité pour travailler chez Warner Brothers. Son tout premier film, "Le Calice d’argent" (1954) a failli être le dernier. Il trouve sa prestation tellement mauvaise qu’il achète une pleine page dans un journal économique pour s’excuser auprès de son public. A ce moment-là, sa carrière au cinéma ne fait que commencer.

 
Acteur mais aussi réalisateur
 

Elle prend une véritable ampleur dans les années 60. Pour son premier grand rôle au cinéma, en 1956, il incarne Rocky Graziano dans le film "Marqué par la haine" de Robert Wise. Il joue ensuite dans "La Chatte sur un toit brûlant" de Richard Brooks en 1958, puis dans "L'Arnaqueur" de Robert Rossen (1961) ou encore dans "Le Rideau déchiré" d'Alfred Hitchcock (1966) et "Butch Cassidy et le Kid", avec Robert Redford, de George Roy Hill (1969).

 

Mais Paul Newman, ce n’est pas que l’acteur. Il endosse également le costume de réalisateur et signe de nombreux films de renom, notamment "Rachel et Rachel" (1968), dans lequel il met en scène son épouse Joanne Woodward. Il reçoit un Golden Globe, sa première récompense.

 
Homme d'affaires
 

Il doit attendre 1987 et sept nominations aux Oscar pour recevoir la récompense du meilleur acteur pour sa prestation dans le film de Martin Scorcese, "La Couleur de l’argent", dans lequel il donne la réplique à Tom Cruise. Au total, il sera nominé 9 fois. Avant de prendre sa retraite, il prête sa voix en 2006 à Doc Hudson, une voiture du film d'animation signé Disney Cars. Un dernier rôle de choix pour ce passionné de sports automobiles. Il restera dans l’histoire des 24 Heures du Mans en terminant deuxième de l’édition 1979.

 

Sa carrière cinématographique laisse place à une autre : Paul Newman devient homme d’affaires. Il obtient un succès inattendu en lançant sa marque alimentaire Newman' s own dont une grande partie des bénéfices finance des actions caritatives. Les dons de la franchise dépassent les 200 millions de dollars en 2006. Avec une pointe d’humour, il s’amusait souvent à dire que cela le gênait que "sa sauce pour les salades lui rapporte plus d’argent que ses films".

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine