ROYAUME-UNI - FINANCE

Le gouvernement se résigne à nationaliser la banque B&B

Bradford & Bingley (B&B) est devenue la première banque britannique à être partiellement nationalisée depuis le début de la crise financière qui secoue les secteurs bancaires et les places financières mondiales.

Publicité


Le gouvernement britannique s'est résolu à nationaliser les prêts de la banque en difficulté Bradford & Bingley (B&B) et cherche à vendre ses succursales, avec les dépôts de la clientèle, à une autre banque, a indiqué dimanche la BBC sur son site internet.

La BBC cite HSBC, la plus grosse banque britannique et européenne, Barclays et Santander comme des acheteurs potentiels. Barclays, britannique également, vient d'acquérir les actifs américains de Lehman Brothers, et l'espagnole Santander, déjà propriétaire depuis 2004 de la banque britannique Abbey, est en train d'acheter une autre britannique en difficulté, Alliance & Leicester.

Selon la BBC, le Trésor va utiliser pour cette nationalisation la législation spéciale qui a déjà servi pour la nationalisation d'une autre banque britannique, Northern Rock, en février dernier.

Le Trésor prendrait ainsi à son compte les quelque 50 milliards de livres (63 milliards d'euros) de prêts actuellement en cours chez B&B, dont 41 milliards de prêts immobiliers.

La banque acheteuse récupérerait pour sa part les 200 succursales au Royaume-Uni de B&B, et l'épargne de la clientèle, soit environ 20 milliards de livres.

L'annonce officielle de ces projets pourrait être faite dès dimanche soir, ou lundi matin.

Selon la BBC, des files d'attentes de clients inquiets avaient commencé à se former samedi devant des succursales de B&B.

B&B, spécialisée dans l'investissement locatif, a déjà eu des difficultés cette année à réaliser une augmentation de capital de 400 millions de livres, souscrite à 28% seulement.

Les agences de notation ont abaissé sa note à un niveau dangereux en dessous duquel les détenteurs de ses obligations sécurisées ("covered bonds", obligations couvertes par des crédits hypothécaires) peuvent exiger le remboursement, selon la BBC.

Si B&B disparaît, elle sera la quatrième banque britannique à subir ce sort cette année, avec Northern Rock, Alliance & Leicester et HBOS, qui va être achetée par sa rivale Lloyds TSB.

Aucun commentaire du Trésor ou de B&B n'était disponible dimanche en milieu de matinée.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine