AFGHANISTAN

Quatre soldats français légèrement blessés

Quatre soldats français, qui appartiennent au 8ème RPIMA, le même régiment que la plupart des soldats tués le 18 août, ont été attaqués par des Taliban alors qu'ils patrouillaient dans la province de Kapisa. Ils sont légèrement blessés.

Publicité

Quatre soldats français ont été légèrement blessés samedi alors qu'ils patrouillaient dans la région de Kapisa, à l'est de Kaboul. Ils appartiennent au même régiment que la plupart des soldats tués le 18 août dernier. Un policier afghan a également été blessé.


Samedi, une trentaine de soldats français effectuait une mission de reconnaissance aux côtés de policiers afghans dans la région de Kapisa, à l'est de la capitale afghane. Peu avant 15 heures, la section progressait vers Ebdakel, un village situé entre deux bases d'opérations, Tagab et Nijrab, où sont déployés 700 soldats français, lorsqu'elle est tombée nez à nez avec une quinzaine de Taliban embusqués.

Les insurgés ont ouvert le feu, notamment avec des lance-roquettes. Au bout d'une demi-heure d'échanges de tirs, les 30 hommes, accompagnés de policiers afghans, sont parvenus à se désengager, notamment grâce à l'appui de bombardiers américains.


Parmi les quatre Français touchés, le soldat le plus grièvement blessé a une jambe cassée. Les victimes ont été transférées vers la base de Bagram, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bagdad.

Dans la zone de  Kapisa, on dénombre, selon le commandant Prazuck, "au moins un incident par semaine" : tirs de roquettes ou d'armes automatiques, mines artisanales placées le long des routes, attentats suicide.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine