AÉROSPATIALE - CHINE

Retour sur terre triomphal des taïkonautes

Les Chinois célèbrent le retour sur terre de leurs trois taïkonautes embarqués à bord du vaisseau Shenzhou VII. Samedi, le colonel Zhai Zhigang fut le premier Chinois de l'Histoire à effectuer une sortie dans l'espace.

Publicité

A lire aussi l'article de Sébastien Le Belzic, correspondant de FRANCE 24 à Pékin : "Un taïkonaute chinois dans l'espace, en attendant la lune"

 

La Chine se préparait dimanche à accueillir en héros ses trois astronautes qui regagneront la Terre à bord du vaisseau Shenzhou VII après le succès de la première sortie d'un Chinois dans l'espace, qualifiée de "percée majeure" par le président Hu Jintao.

Shenzhou VII  (Vaisseau divin) devrait atterrir dimanche à 17H00 locales (09H00 GMT), en Mongolie intérieure, à l'issue d'une mission d'une durée totale de 68 heures.

Après son retour dans l'atmosphère, le vaisseau redescendra sur Terre, aidé d'immenses parachutes.

Les trois taïkonautes -- "hommes de l'espace" en chinois -- devront alors attendre une dizaine de jours pour apparaître en public, le temps de subir de nombreux tests médicaux, selon les médias officiels.

La fusée Longue Marche II-F, emportant Shenzhou VII et les trois astronautes, avait décollé jeudi de la base spatiale de Jiuquan, dans le nord-ouest de la Chine.

Samedi, pendant une quinzaine de minutes, Zhai Zhigang, un colonel de l'armée de l'air de près de 42 ans aux origines très modestes, est entré dans l'Histoire en accomplissant la première sortie spatiale effectuée par la Chine.

Flottant dans le vide, Zhai a agité le drapeau chinois rouge aux étoiles jaunes dans un geste hautement symbolique de la montée en puissance de la Chine au sein du club très fermé des grandes nations spatiales.

"Je me sens bien. Je salue d'ici le peuple chinois et le peuple du monde entier", a déclaré le taïkonaute au Centre de contrôle.

Avec la mission Shenzhou VII, la Chine est devenue le troisième pays à accomplir seul une sortie dans l'espace après les Etats-Unis et l'ex-URSS.

"Votre sortie dans l'espace a été un succès total", a déclaré Hu Jintao par contact radio avec l'astronaute revenu à bord de Shenzhou VII, "c'est une percée majeure pour le développement de notre programme de vols habités".

S'inspirant de la célèbre phrase de l'astronaute américain Neil Armstrong, le journal Beijing Youth Daily a estimé dimanche qu'il s'agissait "d'un petit pas pour un homme, mais d'un bond de géant pour le pays".

Sur internet, de nombreux Chinois ont témoigné de leur fierté: "Avec notre drapeau flottant dans le cosmos, l'espace fait désormais partie de notre grande patrie chinoise", a affirmé un internaute sur le site Sohu.com.

Durant sa sortie, Zhai, relié au vaisseau par deux câbles de sécurité, est allé récupérer un échantillon de lubrifiant solide qui avait été placé sur le vaisseau avant le décollage jeudi soir. C'est le genre de gestes que les successeurs de Zhai auront à effectuer pour concrétiser les ambitions spatiales chinoises.

Durant la sortie, une alerte incendie a été entendue qui s'est avérée être une erreur sur un capteur, a indiqué le centre de contrôle.

Cette sortie s'est déroulée lors du 3e vol habité chinois, qui doit permettre à la Chine à terme d'installer des modules orbitaux, puis sa première station permanente dans l'espace.

Un premier Chinois avait été envoyé dans l'espace en 2003, suivi d'une deuxième mission habitée de deux astronautes en 2005.

Pour le régime communiste, l'espace est un moyen de flatter la fierté nationale et de renforcer sa légitimité.

Dans les médias officiels, l'exploit spatial devrait faire opportunément diversion alors que la Chine est aux prises avec l'énorme scandale du lait frelaté, qui a encore terni l'image des produits "made in China" dans le monde.

La mission Shenzhou VII intervient aussi à quelques jours de la fête nationale du 1er octobre, occasion rituelle de célébration de la grandeur du pays, et à quelques jours du cinquantenaire de la NASA, inquiète de voir les Chinois arriver sur la Lune d'ici 2017, avant que les astronautes américains n'y retournent.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine