Accéder au contenu principal

Réunis en congrès, les conservateurs restent confiants

Malgré des sondages indiquant une baisse de leur avance sur le Parti travailliste dans les intentions de vote, les membres du Parti conservateur britannique entament le premier jour de leur congrès national avec confiance.

Publicité

L'avance de l'opposition conservatrice britannique sur le Parti travailliste au pouvoir a fondu de moitié à la veille du congrès annuel du Parti conservateur dont l'ouverture est prévue dimanche, selon un sondage parue dans un hebdomadaire dominical.

Un sondage BPIX réalisé pour le Sunday Telegraph estime que 43% des Britanniques soutiennent les conservateurs, soit une chute de quatre points en un mois, contre 31% des sondés favorables au parti travailliste, soit une hausse de sept points.

Les sondés marquent également une très faible préférence pour les responsables économiques du parti travailliste, le Premier ministre Gordon Brown et son ministre des Finances Alistair Darling, face à leurs homologues du cabinet fantôme conservateur David Cameron et George Osbourne.

Selon un autre sondage, réalisé par ICM pour le Guardian samedi, l'avance des conservateurs face aux travaillistes est passée de 15 à neuf points de pourcentage en un mois.

Gordon Brown a fait face ces dernières semaines à des appels pour un renouvellement de la direction du parti.

Dans un discours clef devant les délégués de son parti à Manchester (nord de l'Angleterre), généralement bien reçu, Gordon Brown a souligné que le difficile contexte économique en Grande-Bretagne "n'était pas un moment pour un novice", faisant référence au leader de l'opposition.

Le congrès annuel des travaillistes s'est achevé mercredi 24 septembre tandis que celui des conservateurs doit s'ouvrir dimanche à Birmingham (centre).

BPIX a interrogé 2.020 adultes entre le 24 et le 26 septembre.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.