MOTO - GP JAPON

Valentino Rossi remporte son huitième titre mondial

L'Italien Valentino Rossi a remporté son sixième titre mondial en Moto GP, et son huitième toutes catégories, en finissant premier sur le circuit de Motegi, au Japon. Il s'impose devant le vainqueur de l'édition 2007 l'Australien Casey Stoner.

Publicité

Un Valentino Rossi "new look", au crâne rasé à la place des angéliques boucles blondes d'autrefois, ce qui met mieux en valeur sa boucle d'oreille au lobe gauche, a renoué avec la gloire en décrochant un 8e titre mondial, dimanche à Motegi, trois ans après son dernier sacre.

A 29 ans, après deux saisons noires et un redressement fiscal sévère en 2007 portant sur une fraude estimée à 60 millions d'euros -un premier versement de 19 M EUR a été payé au fisc italien en février dernier- , le jeune homme a gagné en maturité.

Il a quitté son domicile londonien, qui lui permettait de n'être imposé que sur ses revenus anglais, pour revenir habiter dans sa magnifique villa près de Tavullia (centre-est de l'Italie), d'où il est originaire.

De retour dans son cocon familial, après avoir fait le ménage autour de lui, il s'est concentré à nouveau sur sa passion, la moto, accumulant les records: huit victoires cette saison pour atteindre un total de 70 en catégorie reine (les 68 lauriers d'Agostini avaient été égalés à Saint-Marin et battus à Indianapolis), il s'est aussi imposé sur tous les circuits sur lequels il a couru, y compris Laguna Seca, Saint-Marin et Indianapolis, qui manquaient à son palmarès.

Le fils de Graziano (3 victoires en 250cc), qui continue à courir avec le numéro fétiche (46) et les couleurs (jaune et bleu) de son père, a retrouvé son statut d'icône de la discipline, sachant gérer son image, et ses produits dérivés, à la perfection. Son meilleur "coup" cette saison fut d'imprimer sur son casque une photo de son visage hilare où il tire la langue. C'était au Mugello. Une photo qui a fait le tour du monde. Dimanche à Motegi, après sa victoire, il a revêtu un tee-shirt sur lequel était écrit: "Scusate il ritardo" (Excusez le retard), clin d'oeil à ses dizaines de milliers de fans.


Nouveau défi réussi

Rossi aime les défis. Après avoir obtenu trois titres avec Honda (2001-2002-2003), il avait enchaîné avec deux autres titres pour le constructeur japonais concurrent, Yamaha (2004-2005), toujours avec le même manufacturier, le français Michelin. A Motegi il a apporté un 3e titre mondial à la marque aux diapasons.

En 2006, il ratait de peu son 6e titre en catégorie reine au profit de l'Américain Nicky Hayden, sacré lors de l'ultime Grand Prix de la saison à Valence (Espagne). En 2007, l'Australien Casey Stoner (Ducati) assommait la concurrence en obtenant dix victoires dans la saison et un premier titre pour le constructeur italien chaussé en Bridgestone.

Rossi, mécontent de ses pneus Michelin, exigeait alors pour la saison 2008 d'être équipé par le manufacturier américano-nippon. Un nouveau défi qu'il a gagné avec brio puisqu'il est sacré avant la fin de la saison avec déjà 8 victoires à son actif, alors qu'il reste encore trois courses à disputer.

"Intelligent, talentueux, charismatique, il sait s'entourer et construire sa carrière. Il a toujours un coup d'avance", selon Michel Turco, journaliste à l'hebdomadaire Moto Revue, coauteur avec Dino Di Meo, journaliste à Libération, d'une biographie du "Docteur", "Rossi, de la piste aux étoiles" (Editions Larivière).


La F1 a fait long feu

Après avoir goûté au rallye automobile à deux reprises (il partipera encore au rallye de Grande-Bretagne cette année) et fait quelques tours de circuit au volant d'une Ferrari F1 en 2005 et 2006, Rossi a décidé de poursuivre sa carrière en moto où il rêve d'égaler voir de battre le record absolu des titres mondiaux en catégorie reine (8) détenu par son idole, Giacomo Agostini.

Fidèle en amitié, Rossi reste un célibataire endurci adulé par des milliers de supportrices qui se pressent chaque week-end devant son motor-home pour obtenir un autographe. Cible des paparazzi, il a vu ses relations plus sérieuses voler en éclats après la publication de photographies en compagnie d'invitées dénudées sur son yacht ancré en permanence à Misano (côte adriatique), à deux pas de chez lui.

Rossi, fêtard invétéré, s'amuse. A moto comme en dehors des circuits. Et il entend bien poursuivre son chemin victorieux en 2009, voire en 2010 et plus si les succès sont toujours au rendez-vous.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine