ÉTATS-UNIS - ÉLECTION

Obama et McCain face au plan de sauvetage américain

Pour les deux candidats à la Maison Blanche, pas question de rester muet alors que le Congrès s'apprête à voter le plan de sauvetage des banques. Sarah Palin, de son côté, ne fait rien pour arranger les affaires des républicains.

Publicité

Contredisant les impressions à chaud du débat de vendredi entre John McCain et Barack Obama, plusieurs sondages montrent que ce premier face à face a finalement tourné à l'avantage du candidat démocrate.

 

La tendance dominant les commentaires après le débat d'Oxford, dans le Mississippi, penchait vers un match nul entre les deux rivaux.

 

Un sondage, réalisé par l'institut Gallup pour USA Today, montre toutefois que 46% des personnes qui ont suivi le débat estiment qu'Obama s'en est mieux sorti que McCain. Trente-quatre pour cent sont d'un avis contraire.

 

Concernant l'intérêt des propositions faites par les deux hommes, l'avantage est encore plus net: 52% pour Obama et 35% pour McCain.

 

Une enquête Knowledge Networks pour CBS News portant seulement sur les "électeurs indépendants" révèle elle que 39% des sondés donnent Obama vainqueur, 24% se prononcent en faveur de McCain et 37% estiment qu'il y a eu match nul.

 

A l'issue de cette confrontation, 46% des personnes interrogées ont une meilleure opinion d'Obama et 32% une meilleure opinion de McCain. Seulement 8% ont une moins bonne opinion d'Obama, mais 21% en ont une moins bonne de McCain.

 

Ce sondage portait sur un échantillon de 500 personnes ayant regardé le débat.

 

Des critiques se sont notamment élevées pour dénoncer l'attitude condescendante de McCain qui a refusé de regarder son adversaire démocrate au cours de la diffusion télévisée.

 

Le sénateur républicain a répondu en qualifiant ces critiques de "sottises".

 

"J'ai participé à un grand nombre de débats. La plupart du temps, je ne regarde pas mes adversaires parce que je suis concentré sur les gens et sur le peuple américain auquel je m'adresse", a expliqué McCain.

 

Au cours de leurs échanges, le sénateur de l'Arizona a également tenté de faire apparaître Obama comme naïf et trop inexpérimenté pour assumer les fonctions de président des Etats-Unis.

 
Obama a qualifié cette stratégie d'"artifice de débat".
 

Les deux principaux candidats à la Maison blanche doivent se retrouver le 7 octobre pour un deuxième débat à l'université de Belmont à Nashville dans le Tennessee, puis le 15 octobre à Hempstead dans l'Etat de New York pour une dernière confrontation.

 

D'ici là, les deux candidats à la vice-présidence, la républicaine Sarah Palin et le démocrate Joe Biden, en découdront jeudi à Saint-Louis dans le Missouri.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine