FOOTBALL EN SALLE

Coup d'envoi de la Coupe du monde de Futsal au Brésil

La sixième Coupe du monde de Futsal (football en salle) débute aujourd'hui au Brésil, avec vingt équipes en compétition. Les favoris cette année : le Brésil, trois fois gagnant, et l'Espagne, deux fois gagnant et tenant du titre.

Publicité

Aujourd’hui commence au Brésil la sixième Coupe du monde de Futsal. Du 30 septembre au 19 octobre, 20 sélections venues des cinq continents vont s’affronter dans les villes de Rio de Janeiro et de Brasilia pour la couronne mondiale. Six sélections représentent l’Europe : l’Espagne, la Russie, l’Italie, le Portugal, l’Ukraine et la République Tchèque. Quatre représentent l’Amérique du Sud (le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay), trois le reste des Amériques (Etats-Unis, Cuba et Guatemala). L’Asie a quatre représentants (l’Iran, la Chine, le Japon et la Thaïlande), l’Afrique deux (l’Egypte et la Lybie) et l’Océanie un seul (les Iles Salomon).

Né dans les écoles de Sao Paulo au Brésil dans les années 30 pour pallier à la pénurie de stades, le Futsal (Futebol de Salao, traduire football en salle) va connaître une expansion continue d’abord en Amérique du Sud puis bien au-delà. Vu le nombre réduit de joueurs et son adaptation à toutes sortes de salles de sport, le Futsal regroupe maintenant plus de pratiquants que le football traditionnel, même s’il est loin d’en atteindre la popularité.

L’équipe de futsal est formée de cinq joueurs dont un gardien de but. La modalité se joue avec une balle plus petite et plus lourde, et se caractérise par la haute technique exigée des joueurs ainsi que par leur rapidité d’exécution. C’est pourquoi le futsal est devenu un passage obligé de toutes les écoles de formation de footballeurs. On dit souvent que ceux-ci commencent leur carrière dans le Futsal et lui mettent un terme dans le Beach Soccer (autre modalité dérivée du football qui se joue sur le sable de plage).

 

Falcao, le joueur le plus spectaculaire du monde

 

Pour cela, on sait que des stars comme le brésilien Zico ou le français Cantona ont fini leur carrière dans le Beach Soccer, mais on ignore que la majorité des footballeurs qui nous fascinent ont aussi fait leurs premiers pas dans le Futsal.

Vers la fin des années 80, la FIFA - qui interdisait jusque-là à ces modalités l’utilisation du terme football d’où le nom de Futsal - se plie devant leurs succès et décide de les intégrer à sa structure. Dans la phase pré-FIFA, trois mundials de Futsal avaient eu lieu : le Brésil avait remporté les deux premiers, le Paraguay le troisième. Depuis que le Futsal est devenu une compétition FIFA, cinq éditions ont eu lieu : le Brésil a remporté les trois premières (1989, 1992, 1996), et l’Espagne les deux dernières (2000, 2004).

Vu leurs palmarès respectifs, l’Espagne emmenée par son capitaine Javi (34 ans) et le Brésil conduit par Falcao (31 ans), le joueur le plus spectaculaire du monde, sont évidemment les grands favoris. Nombreux sont ceux qui voient déjà en finale le tenant du titre et le pays-hôte qui se fait un point d’honneur de récupérer sur ses terres ce qu’il pense être son dû. Mais à l’instar du football et plus encore, l’écart entre les équipes s’est beaucoup resserré ces dernières années : l’Argentine, la Russie, l’Italie, mais aussi le Portugal, l’Egypte et l’Iran peuvent réserver bien des surprises.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine