Accéder au contenu principal
SUISSE - FOOTBALL

Le Concordia Basel recrute des joueurs nord-coréens

3 min

Le Concordia Basel est la première équipe de football en Europe occidentale à engager des joueurs de Corée du Nord. Le club a obtenu un contrat d’exclusivité pour ceux qui viendront s’installer en Europe - mais seront-ils nombreux ?

Publicité

Le Concordia de Bâle est devenu le premier club en Europe occidentale à recruter des footballeurs de Corée du Nord.

Pak Chol Ryong (à gauche sur la photo ci-dessus) et Kuk Jin Kim (à droite), tous deux âgés de 19 ans, sont arrivés la semaine dernière à Bâle en provenance de l’Etat communiste. "Tout se passe plutôt bien pour l’instant", a confié Angelo Corti, le directeur sportif.  "Pak et Kuk ont pu rencontrer les autres joueurs à l’entraînement et ils ont pu communiquer en anglais. Les joueurs vont aussi prendre des cours d’allemand", a-t-il déclaré.

Accompagnateur officiel nord-coréen

Pendant leur premier session d’entraînement, les questions soumises aux joueurs restaient plutôt inoffensives - principalement si la Suisse et sa culture plaisaient aux Coréens ? Les journalistes se sont tout de même aperçus que les réponses des deux joueurs étaient effectuées par leur accompagnateur officiel nord-coréen. Oh Il-Son, un ancien arbitre international, sera également leur traducteur et colocataire à Bâle. On ignore les détails concernant leurs émoluments, mais leurs contrats ont nécessité 2 ans de pourparlers entre le président du Concordia, Stephan Glaser, et les autorités nord-coréennes. 

La question qui se pose est tout simplement pourquoi ? L’équipe nationale n'a plus disputé de finale de la Coupe du monde depuis 1966. Elle est toujours en lice pour 2010, ayant battue les Emirats arabes unis et la Corée du Sud. Quant à  Pak et Kuk, ils ont joué dans de grandes compétitions plus récemment – en 2005, quand leur équipe junior est parvenue en quarts de finale de la Coupe du monde pour les moins de 17 ans.

Concordia Basel espèrerait que Pak et Kuk ne soient que le début d’une vague nord-coréenne.

 

Obtenir la confiance de Pyongyang


Dans un entretien accordé au journal "Basler Zeitung", Glaser a confirmé qu’il détient désormais le droit de négocier les transferts pour tous les joueurs venant de Corée du Nord vers l’Europe occidentale, ainsi que les droits marketing.  Les autorités nord-coréennes "attendent qu’on fasse gaffe avec leurs joueurs. Ils ne veulent pas de centaines d’agents autour d’eux".

Glaser a rencontré le ministre des Sports de la Corée du Nord en juin. Selon le président de Concordia, parvenir à obtenir la confiance des autorités à Pyongyang était primordial pour négocier les contrats.

Il a déclaré que l’achat de Pak et Kuk n’a pas été très rentable pour le club, qui récoltera plus d’argent si les joueurs se faisait éventuellement racheter par une autre équipe.

Au stadion Rankhof,  on espère que les deux joueurs feront grimper le Concordia au classement, l’équipe étant actuellement 10e sur 16.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.