Accéder au contenu principal

Le parquet fait appel de la relaxe de Jacob Zuma

Le parquet fédéral fait appel de l'arrêt disculpant Jacob Zuma, chef du Congrès national africain (ANC) et successeur pressenti du président Mbeki, des accusations de corruption dont il faisait l'objet.

Publicité

Le parquet fédéral sud-africain a fait appel mardi de l'arrêt disculpant Jacob Zuma, chef du Congrès national africain (ANC), des accusations de corruption dont il faisait l'objet.

"Nous avons déposé nos documents aujourd'hui devant la Haute Cour de Pietermaritzburg", a déclaré le porte-parole du parquet, Tlali Tlali.

Un juge de ce tribunal avait relaxé Zuma au début du mois en laissant clairement entendre que son dossier avait fait l'objet d'interférences politiques au plus haut niveau.

Ces conclusions ont incité l'ANC à pousser à la démission le président Thabo Mbeki, grand rival de Zuma.

Thabo Mbeki a été remplacé jusqu'en avril par le président du parlement, Kgalema Motlanthe, ancien compagnon de bagne de Nelson Mandela et de Zuma du temps de l'apartheid.

Zuma est favori pour lui succéder à la tête de l'Etat à l'issue des élections législatives d'avril prochain. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.