FOOTBALL - LIGUE DES CHAMPIONS

Lyon dans l'arène du Bayern de Munich mardi soir

Le champion de France, Lyon, joue une rencontre capitale pour la 2e journée de Ligue des champions, ce soir à Munich, face au Bayern et à Franck Ribéry. Il y a deux semaines, l'OL avait fait match nul à domicile contre la Fiorentina (2-2).

Publicité

LYON - Accroché lors de la première journée de la Ligue des Champions sur sa pelouse par la Fiorentina (2-2), l'OL entend rattraper son retard mardi sur le terrain du Bayern Munich.

Pour la deuxième journée du groupe F, le septuple champion de France se déplace chez le champion d'Allemagne avec la ferme intention de ne pas revenir bredouille : "Il faut aller chercher des points à l'extérieur", a décrété l'attaquant international Sidney Govou.

"Il nous en faut au moins un. Trois, ce serait évidemment l'idéal."

Car Lyon est resté un peu planté au départ lors de l'entame du mini-championnat qu'est cette phase de poule de la Ligue des Champions. Les Italiens de la Fiorentina en avaient profité en première période, il y a deux semaines, pour infliger en 45 minutes un 2-0 aux Lyonnais, pourtant dominateurs.

À l'orgueil et à l'energie, les Lyonnais avaient recollé au score en fin de match: "Nous avons prouvé que nous étions bien là", a estimé le gardien Hugo Lloris.

Quinze jours après cette première levée inquiétante, Lyon revient donc en appel face au champion d'Allemagne qui n'a pas manqué son entrée au Steaua Bucarest (0-1): "C'est un passage très important de notre saison", explique Govou.
"Si nous ne ramenons pas de point, ce ne sera pas catastrophique puisqu'il y a encore des matches derrière. Mais à l'inverse, et surtout pour l'aspect psychologique, ce serait très important de revenir avec des points."

 

RETOUR DE JUNINHO, KEITA DANS LE GROUPE

Le Bayern Munich connaît un début de saison difficile mais cela ne rassure pas les Lyonnais: "Moi, cela m'inspire plus de craintes qu'autre chose", riposte Govou.
"Le Bayern reste une grande équipe. Et elle peut se réveiller. Il faut tout faire pour que cela ne soit pas contre nous", prolonge celui qui s'était révélé un certain soir de mars 2001 face à ce club et Oliver Kahn.

"C'est une équipe qui attaque beaucoup", détaille l'international français. "Il y a un gros potentiel à ce niveau-là mais au niveau du passage attaque-défense, il y a un laisser-aller. A nous de travailler là-dessus."

Si les Bavarois connaissent une mauvaise passe avec deux défaites consécutives en Bundesliga, les Lyonnais affichent une santé resplendissante avec des temps de passage en Ligue 1 qui affolent les compteurs.

Avec 19 points sur 21 possibles en sept matches et une avance conséquente de cinq points sur Toulouse, les voyants rhodaniens sont au vert: "Chaque sortie, il y a du mieux dans l'application des consignes", dit Govou.

Ce sera le troisième voyage en Bavière pour les Lyonnais mais une grande première dans l'enceinte de l'Allianz-Arena.
Les deux précédents déplacements en Bavière s'étaient soldés par une défaite en novembre 2000 (1-0) et une victoire (1-2), deux ans plus tard, avec un but de Giovane Elber face à son ancienne équipe.

Pour cette deuxième journée de Ligue des Champions, l'OL récupèrera Juninho, qui n'a pas joué les deux derniers matches de championnat pour cause d'élongation aux adducteurs.

Benzema, touché à la cheville lors du match de Nancy, le week-end dernier, sera lui aussi opérationnel.
Kader Keita, écarté des terrains depuis cet été à cause d'une blessure au bras qui a nécessité une opération l'année dernière fait son retour dans le groupe.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine