Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Des militantes féministes torturées dans les prisons saoudiennes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France 24 en Libye : les migrants débarqués du Nivin dans le port de Misrata

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Alain Juppé : "Les réformes de la fiscalité écologique sont nécessaires"

En savoir plus

LE DÉBAT

Affaire Carlos Ghosn : dérive solitaire ou lutte de pouvoir ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

RD Congo : coup d'envoi de la campagne à un mois de la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13-Novembre, jugé en appel

En savoir plus

FOCUS

Le chlordécone, poison pour les terres et les corps en Martinique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zahia Ziouani, la "maestra" pour qui rien n’est impossible

En savoir plus

L’invité du jour

Stéphane Bourgoin : "Les serial killers cherchent à devenir l’égal de Dieu"

En savoir plus

Explosions de quatre bombes dans l'est du pays

Dernière modification : 02/10/2008

Ces attentats ont provoqué la mort de deux personnes à Agartala, capitale de l'Etat de Tripura, dans le nord-est de l'Inde. Des activistes musulmans basés au Bangladesh pourraient être les auteurs de ces violences.

GUWAHATI, Inde, 1er octobre  - L'explosion quasi simultanée de quatre bombes mercredi à Agartala, capitale de
l'Etat de Tripura, dans le nord-est de l'Inde, a fait au moins deux morts et plusieurs blessés, a annoncé la police.

 

Les enquêteurs pensent que des activistes musulmans basés au Bangladesh voisin sont à l'origine de ces attentats.L'une des bombes a explosé dans un car, les trois autres ont visé un marché.

 

Lundi, deux attentats à la bombe avaient fait cinq morts et une trentaine de blessés dans l'ouest du pays.Il y a deux semaines, une série d'attentats islamistes ont causé la mort de 23 personnes et fait une centaine de blessés dans la capitaine indienne, New Delhi.

 

La police soupçonne le groupe dissous du Mouvement des étudiants islamistes de l'Inde d'être à l'origine de la plupart des attaques commises cette année.

Première publication : 02/10/2008