Accéder au contenu principal
IRAK

Plusieurs attentats endeuillent la fête de l'Aïd

2 min

Au moins 22 personnes sont mortes jeudi en Irak. Deux attentats-suicide ont notamment eu lieu près de deux mosquées chiites à Bagdad, en pleine célébration de la fin du mois de jeûne du ramadan.

Publicité

Au moins 22 personnes ont péri jeudi dans les violences en Irak, dont deux attentats suicide près de deux mosquées chiites à Bagdad, en pleine célébration de la fin du mois de jeûne musulman du ramadan, ont indiqué à l'AFP des sources de sécurité.

Un kamikaze a déclenché la veste d'explosifs qu'il portait sur lui au moment où les fidèles quittaient une mosquée chiite dans le quartier de Bagdad al-Jadida (sud-est), après la prière du matin, au premier jour de la célébration de la fête du Fitr par les chiites en Irak, ont-elles précisé.

Douze personnes ont été tuées et 30 blessées, selon un dernier bilan fourni par ces sources. Un premier bilan faisait état de cinq morts.

Dans le quartier de Zafaraniyah, dans le sud de Bagdad, un kamikaze a précipité sa voiture piégée sur un barrage gardant l'entrée d'une mosquée chiite. Trois membres des forces de sécurité et un fidèle ont été tués, et vingt personnes blessées, ont ajouté les sources de sécurité.

Au nord-est de Bagdad, dans la province de Diyala, deux femmes, deux enfants et deux hommes ont été tués à l'aube dans une attaque contre leur minibus par des hommes armes non identifiés sur une route à l'est de la capitale provinciale de Baqouba.

Ces attaques interviennent au premier jour des célébrations par la communauté chiite en Irak de l'Aïd al-Fitr, qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan.

Mercredi soir, quatre personnes ont été tuées et 15 blessées dans un attentat à la voiture piégée contre une mosquée chiite à Balad, à 80 km au nord de la capitale irakienne.

Dimanche à Bagdad, une série d'attentats à la voiture piégée avait fait au moins 33 morts dans des quartiers très fréquentés en pleine rupture du jeûne du ramadan. Le plus meurtrier a fait 19 morts et plus de 70 blessés à Karrada dans le centre de la capitale.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.