Accéder au contenu principal

Le patron de Lehman sommé de s'expliquer devant le Congrès

Richard Fuld, le patron de Lehman Brother, est accusé par le Congrès américain d'avoir touché 500 millions de dollars de salaire et de prime pendant son mandat alors que la banque d'affaires faisait faillite.

Publicité

Le patron de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers, qui a déposé son bilan le mois dernier, a été accusé lundi au Congrès d'avoir empoché des centaines de millions de dollars et d'avoir versé d'énormes primes à des collaborateurs alors que son établissement était au bord de la faillite.

Devant la commission de surveillance de la Chambre des représentants, Richard Fuld s'est vu reprocher d'avoir accumulé quelque 500 millions de dollars de salaire et de primes durant son mandat à la tête de la banque, dont la quasi-faillite le 15 septembre a contribué à la tourmente financière mondiale actuelle.

M. Fuld, dont la déposition était retransmise en direct à la télévision, a démenti ce chiffre, évoquant celui de 250 millions de dollars.

En dépit de sa rémunération, Richard Fuld "ne se reconnaît aucune responsabilité pour l'effondrement de Lehman", a dénoncé le président de la commission parlementaire, Henry Waxman. "Il se contente d'évoquer une 'série de facteurs déstabilisants' et explique "qu'à la fin 'malgré tous nos efforts, nous avons été dépassés par les événements'", a ajouté le député.

M. Waxwan a évoqué un courriel interne à la banque établissant que quatre jours avant sa chute, la direction avait approuvé le versement d'un total de 20 millions de dollars à trois de ses hauts responsables sur le départ.

"Autrement dit, alors même que M. Fuld implorait le secrétaire (au Trésor Henry) Paulson de venir au secours de la banque, Lehman continuait à jeter des millions par la fenêtre pour ses dirigeants", a lancé M. Waxman.

"Ce qui est fondamentalement injuste à propos de l'effondrement de Lehman, c'est son impact sur l'économie et le contribuable", a ajouté le président de la commission, en référence au plan de sauvetage des banques approuvé vendredi au Congrès.

"Beaucoup d'experts pensent que la chute de Lehman a provoqué l'étranglement du crédit dont souffre notre économie et qui a rendu nécessaire le plan de sauvetage de 700 milliards de dollars", a-t-il relevé.

"M. Fuld s'en tire à bon compte: il est un homme riche qui a gagné plus de 500 millions. Mais les contribuables se retrouvent avec une ardoise de 700 milliards afin de sauver Wall Street et une économie en crise", a dénoncé M. Waxman.

"Alors que M. Fuld et les autres dirigeants de Lehman s'enrichissaient, ils entraînaient Lehman Brothers et notre économie vers un précipice", a-t-il martelé.

L'audition du patron de Lehman Brothers est la première d'une série d'auditions de dirigeants bancaires promise par le Congrès afin de déterminer les responsabilités de la crise financière.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.