Accéder au contenu principal
THAÏILANDE

Des leaders de l'opposition se rendent à la police

1 min

Les chefs de file des manifestations anti-gouvernementales organisées mardi se sont rendus, vendredi, à la police de Bangkok, dans l'espoir d'être libérés sous caution dans la journée.

Publicité

Des leaders des manifestants antigouvernementaux en Thaïlande se sont rendus vendredi à la police, dans l'espoir d'être libérés sous caution dans la journée, selon une correspondante de l'AFP.

Quatre dirigeants de "l'Alliance du peuple pour la démocratie" (PAD), à l'origine du mouvement de protestation, se sont présentés dans un commissariat de police à Bangkok pour répondre à des accusations de "rassemblement illégal" et d'"incitation aux désordres".

Parmi ces responsables figure le fondateur de la PAD, l'homme d'affaires Sondhi Limthongkul, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les avocats de la PAD espèrent que ces dirigeants seront libérés sous caution dans la journée.

Jeudi, une cour d'appel avait ordonné l'abandon des poursuites les plus graves contre les leaders de la PAD, notamment les accusations d'"insurrection" et de "trahison", susceptibles d'entraîner la peine de mort ou la prison à vie.

Deux responsables de la PAD, qui avaient été arrêtés la semaine dernière, ont déjà été libérés sous caution.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.