Accéder au contenu principal

Le président péruvien accepte la démission de son gouvernement

Le président péruvien, Alan Garcia, a accepté la démission de l'ensemble de son gouvernement à la suite de la découverte d'une affaire présumée de corruption, a annoncé le Premier ministre sortant.

Publicité

Le président péruvien, Alan Garcia, a accepté vendredi la démission de l'ensemble de son gouvernement à la suite de la découverte d'une affaire présumée de corruption en faveur de la compagnie pétrolière norvégienne Discover Petroleum, a annoncé le Premier ministre sortant.

"Le président a accepté les démissions que nous avons présentées jeudi et va s'attacher à la formation d'un nouveau cabinet", a déclaré Jorge del Castillo à la presse au siège du gouvernement péruvien.

Après la démission lundi du ministre de l'Energie et des Mines, M. Juan Valdivia, le président Garcia avait déjà destitué dimanche un haut fonctionnaire de la compagnie pétrolière d'Etat Petro-Peru et accepté la démission du président de cette compagnie M. César Gutierrez.

Dimanche le président Alan Garcia (droite) avait déclaré vouloir "agir immédiatement pour que l'on ne puisse pas reprocher au gouvernement aucun acte de corruption".

Le scandale, impliquant plusieurs hauts fonctionnaires, a été découvert dimanche par une chaîne de télévision.

Selon un enregistrement diffusé par la chaîne, un haut responsable chargé des investissements pétroliers, M. Alberto Quimper, discute avec M. Rómulo León Alegría, un influent militant du parti gouvernemental APRA et ex-ministre de l'agriculture dans le premier gouvernement d'Alan Garcia (1985-199O), en se félicitant ouvertement des juteux versements et de la "bonne affaire" réalisée.

Les deux personnes impliqués dans cette affaire auraient fait pression pour que la compagnie norvégienne obtienne le contrat d'exploration des cinq blocs.

Discover Petroleum a remporté le 10 septembre dernier un contrat portant sur l'exploration de cinq blocs sur le plateau continental péruvien et dans la région de Madre de Dios (sud-ouest).

Le chef de l'Etat a indiqué qu'il ne signerait pas le contrat.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.