Accéder au contenu principal
CRISE FINANCIÈRE

La Suisse au chevet d'UBS, sa principale banque

2 min

UBS, la première banque suisse, va recevoir de l'État l'équivalent de 3,9 milliards d'euros en recapitalisation. Très impliqué sur le marché des prêts immobiliers aux États-Unis, l'établissement peine à se relever de la crise des subprimes.

Publicité

Le gouvernement suisse et la banque centrale (BNS) ont annoncé jeudi avoir pris une série de mesures pour stabiliser davantage le système financier suisse, dont une plus grande protection des dépôts bancaires.

"Le Conseil fédéral a notamment décidé de renforcer la protection des déposants", explique le département des Finances dans un communiqué.

Le département des Finances a également été chargé, jusqu'à fin mars 2009, de présenter "un projet de révision en profondeur du système de garantie des dépôts", ajoute le communiqué du ministère.

La BNS et les autorités suisses vont également venir en aide à la première banque du pays pour renforcer son bilan, avec la souscription par le gouvernement de titres convertibles pour 6 milliards de francs suisses (3,9 milliards d'euros) et la gestion par la BNS d'un fonds où seront transférés des actifs de la banque pouvant aller jusqu'à 60 milliards de dollars, ont-ils annoncé.

"UBS va lever 6 milliards de francs suisses d’argent frais" par une émission "entièrement placée auprès de la Confédération suisse", a indiqué la banque dans un communiqué.

"La Banque Nationale Suisse (BNS) et UBS ont signé un accord qui prévoit de transférer des titres actuellement illiquides ainsi que d’autres actifs, pour un montant plafonné à 60 milliards de dollars, du bilan UBS vers un fonds séparé", a-t-elle ajouté.

La première banque suisse est une des institutions les plus exposées au monde aux "subprime" américains, ces crédits immobiliers à risque à l'origine d'une grave crise bancaire aux Etats-Unis. Elle a cumulé 42,5 milliards de dollars de dépréciations d'actifs.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.