Accéder au contenu principal
CRISE FINANCIÈRE

La Corée du Sud protège ses banques et sa monnaie

2 min

Le gouvernement de Séoul va garantir jusqu'à 100 milliards de dollars d'emprunts internationaux pour les banques sud-coréennes et libérer 30 milliards de dollars de réserves de changes pour enrayer la chute du won.

Publicité

Lire aussi notre dossier: "Le capitalisme mondial sur la sellette"

 

SEOUL - Les autorités sud-coréennes ont annoncé dimanche d'importantes mesures pour tenter d'éviter que les marchés sud-coréens ne soient entraînés dans la crise financière mondiale, offrant une garantie d'Etat sur la dette extérieure et s'engageant à recapitaliser les compagnies financières.

 

La quatrième économie d'Asie apparaît comme l'une des plus vulnérables de la région à la crise du crédit, avec ses banques qui peinent à trouver des dollars pour financer des prêts étrangers et des investisseurs frileux, ce qui a déjà eu pour résultat de faire tomber la monnaie nationale, le won, à l'un de ses plus bas niveaux en plus de dix ans.

 

Les dirigeants des trois plus hautes autorités financières du pays ont déclaré lors d'une conférence de presse commune qu'en plus des garanties d'Etat, qui couvriront dans les 100 milliards de dollars, ils allaient injecter pour 30 milliards de dollars de liquidités dans le système bancaire à court de dollars et au profit d'exportateurs, et aider les petites entreprises à obtenir pour 12.000 milliards de wons (neuf milliards de dollars) de prêts.

 

"Le gouvernement a décidé de s'associer aux efforts coordonnées mondiaux pour stabiliser les marchés financiers et nous continuerons de prendre des mesures déterminantes et suffisantes à cette fin", a expliqué aux journalistes le ministre sud-coréen des Finances, Kang Man-soo.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.